Accueil Société

La manif anti-mesures sanitaires de dimanche: un signal pour le personnel politique

L’ampleur de la marche de dimanche à Bruxelles a surpris. Un mouvement disparate, à l’avenir incertain, mais qui, selon les spécialistes, traduit un profond malaise dans la société.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 4 min

Comment 35.000 personnes issues d’horizons différents, aux motivations et à la sensibilité politique disparates, en sont-elles arrivées à se rassembler par un après-midi froid de novembre et à marcher coude à coude dans les rues de Bruxelles, « ensemble pour la liberté » ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par lambert viviane, lundi 22 novembre 2021, 21:30

    Les gilets jaunes ont disparu à cause de l'extrême-droite et des casseurs. Pas la peine d'être psychologue, et encore moins d'accorder autant d'importance à ces petits contestataires du dimanche.

  • Posté par massacry olivier, lundi 22 novembre 2021, 22:24

    L'enjeu ne serait que politique je pourrais partager votre optimisme, mais ici il est sanitaire, et pas certains que ces < marcheurs> y adhère par lassitude, au contraire ! Et c'est là une grande différence, l'adhésion de manière "active", et collective, à ses mesures, sans quoi la situation pourrait s'éterniser formant un véritable terreau à l'extrémisme.

  • Posté par lambert viviane, lundi 22 novembre 2021, 21:30

    Les gilets jaunes ont disparu à cause de l'extrême-droite et des casseurs. Pas la peine d'être psychologue, et encore moins d'accorder autant d'importance à ces petits contestataires du dimanche.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs