Accueil Belgique Politique

Manifestation anti-mesures sanitaires: les politiques s’interrogent mais gardent la ligne

La forte mobilisation dimanche, contre les dispositifs contraignants dans la lutte contre le covid, « interpelle » les responsables politiques. C’est vrai au sein de la Vivaldi, où l’on oscille entre maintien de la ligne et inquiétude à propos du décrochage de franges de la population.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Trente-cinq mille personnes dans la rue, en Belgique, c’est une manifestation réussie, disent les organisations syndicales quand elles sont à la manœuvre. Alors, quand des citoyens sans autres relais que les réseaux sociaux parviennent à mobiliser de cette façon, le monde politique est, disons, déstabilisé. « La semaine dernière, personne ne parlait de cette manifestation et, même si certains vous diront le contraire, personne n’en avait prévu l’ampleur », dit une source gouvernementale. « Avec le recul, on aurait peut-être dû adapter ou adoucir un peu notre communication ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

32 Commentaires

  • Posté par cordier laurent, mardi 23 novembre 2021, 12:58

    Le vaccin administré à au moins la moitié de la population du pays n'a pas provoqué l'hécatombe annoncée par les médias et les réseaux sociaux au sein de la population vaccinée. De plus, il est évident maintenant que, s'il ne protège pas de la survenue de la maladie, il contribue largement à en réduire la gravité. Aucune raison donc de le refuser obstinément comme le fait la majorité des non vaccinés sous des motifs plus incertains les uns que les autres. Donc, on peut continuer à le refuser puisque nous sommes dans un état de droits mais on doit aussi savoir accepter les conséquences de ce refus. Manifester et détruire au passage le bien d'autrui n'est pas une réponse adaptée. Il s'agit ni plus ni moins de vouloir faire passer par la force une volonté égoïste de ne pas se préoccuper des plus faibles.

  • Posté par curto calogero, mardi 23 novembre 2021, 12:13

    Ils font comme les autruches, ils mettent leurs têtes, dans le sable.

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, mardi 23 novembre 2021, 21:03

    M. Smyers, l'hydre oui. De (très) nombreuses "têtes", mais point de cervelle...

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mardi 23 novembre 2021, 13:57

    Ah! L'hydre M. Calogero milite intentionnellement pour la propagation de la maladie.

  • Posté par VERDOODT-COLART Jean-Marie, mardi 23 novembre 2021, 10:48

    Dommage que le vaccin n'améliore pas le niveau d'orthographe (voir photo) !! Curieux d'inverser les rôles, pour moi, ce sont les non-vaccinés qui provoque cette situation 'dictatoriale' comme ils disent... Ils parlent aussi de 'liberté', mais ils sont libres de ne pas se faire vacciner ! Ils doivent simplement en accepter les conséquences.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs