Accueil Monde Afrique

Congo Hold-up: le yacht belge, le président Kabila et un parfum de blanchiment à Uccle

L’enquête « Congo Hold-up » dévoile le financement sur fonds publics congolais du yacht de luxe du duo d’hommes d’affaires belges Wan et Piedboeuf. Et l’existence de leur société fantôme, qui a encaissé 500.000 dollars à l’origine douteuse sur un compte ING, à Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Officiellement, l’Enigma X.K., somptueux yacht de 73 mètres amarré dans le port sud-africain de Cape Town, n’a rien à voir avec Joseph Kabila. Pour l’ancien président (2001-2019) de la République démocratique du Congo (RDC), l’un des pays les plus pauvres du monde, posséder un navire à plus de 25 millions d’euros aurait, il est vrai, quelque chose d’indécent..

Il faut débourser 290.000 euros pour s’offrir une semaine à bord de ce palace flottant, doté d’un salon à colonnades, d’un héliport, d’un sauna et d’un jacuzzi. Le pont est suffisamment grand pour y loger une Jeep et des jet-skis.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, mardi 23 novembre 2021, 22:09

    Quand je vois que pour nous, citoyens belges lambda, on enquête lorsqu'on crée des mouvements bancaires d'à peine quelques milliers d'euros mais qu'ici pour des millions, cela se fait sans problème y compris pour du blanchiment. Deux poids deux mesures suivant que tu sois puissant ou gueux.

  • Posté par Martin Roland, mardi 23 novembre 2021, 21:04

    LESOIR & MEDIAPART devraient contre-attaquer en invoquant les manoeuvres téméraires et vexatoires de ces escrocs. LOL

  • Posté par Martin Roland, mardi 23 novembre 2021, 20:42

    ... et puis on s'étonnera que tous ces africains, les bronzés et les noirs, tentent leur chance en traversant les mers au péril de leur vie pour rejoindre le pseudo-eldorado européen ! Finalement l'origine du problème des réfugiés, victimes des magouilles de leurs dirigeants, n'est pas si compliquée à comprendre.

  • Posté par Raurif Michel, mardi 23 novembre 2021, 16:42

    De tous les temps les puissants se sont servis dans la caisse !!! Demandez au P $, c'est le parti qui connait le mieux les ficelles !!!!

  • Posté par Bricourt Noela, mardi 23 novembre 2021, 16:09

    Et nos dirigeants sont effarés.. Et considèrent que le pouvoir judiciaire n'est qu'une entreprise comme les autres dont les budgets doivent être restreints.

Plus de commentaires

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs