Accueil Économie Consommation

En 2030, le courant passera entre la Belgique et le Danemark

La ministre fédérale de l’Energie et son homologue danois ont signé un protocole d’accord à Copenhague. Un câble sous-marin reliera deux îles énergétiques au large des côtes belges et danoises, pour échanger l’électricité verte produite par les éoliennes offshore.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

L’idée de relier électriquement notre pays avec le Danemark a pris un peu plus de consistance avec la signature ce mardi à Copenhague d’un protocole d’accord entre la ministre fédérale de l’Energie Tinne Van der Straeten (Groen) et son homologue danois Dan Jørgensen. D’ici 2030, un câble sous-marin en courant continu de plus de 600 kilomètres de long, baptisé Triton Link, permettra de faire circuler – dans les deux sens – du courant produit par des éoliennes offshore entre deux îles énergétiques implantées en mer du Nord, et d’acheminer l’électricité vers la terre ferme – on parle d’interconnexion hybride. Côté belge, cette île se situera au cœur du deuxième champ d’éoliennes offshore que le gouvernement fédéral entend développer dans la zone Princesse Elisabeth, au large de La Panne.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Constant Depiereux, samedi 27 novembre 2021, 7:34

    A nouveau, certains s'en prennent à une ministre qui aura fait plus en un an pour assurer l'avenir et celui de nos enfants que l'ensemble de ses prédécesseurs depuis 2003. La transition fait peur et sera sans nul doute difficile, mais peut-on en incriminer HVDS?

  • Posté par Constant Depiereux, samedi 27 novembre 2021, 7:34

    TVDS, pardon!

  • Posté par Formisani Serge, jeudi 25 novembre 2021, 17:51

    Cette brillante ministre ne parle plus de son contrat win-win avec la Namibie pour la fourniture d'hydrogène. Verba volant.....

  • Posté par Hourdeau Chantal, mercredi 24 novembre 2021, 20:16

    Super!! On va bien remuer les fonds de l'océan, bien emmerder ses habitants!!

  • Posté par Baeyens Remi, mercredi 24 novembre 2021, 12:39

    Si le régime des vents est à peu près le même sur le parc danois et belge, nous aurons un mode commun qui peut entraver la disponibilité du parc interconnecté. Dans votre article vous devriez parler en terme de GW réels plutôt que les GW installés. Les résultats seront plus réalistes. La disponibilité doit aussi se décliner en diversités et disponibilités des sources de productions d'électricité. Se fier aux seuls gaz et éoliens est un grand risque: géopolitiques et météorologiques ce que le nucléaire est sensiblement plus faible.

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs