Accueil Culture Cinéma

Emmanuelle Bercot à propos de «De son vivant»: «L’humanité, c’est quelque chose qu’on ne peut pas jouer»

Comment affronter la maladie, la mort ? Emmanuelle Bercot y répond en rendant hommage à la vie et à ceux qui l’accompagnent. Avec Benoît Magimel dans un rôle qui devrait lui valoir un César.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 8 min

Après la justice face à l’enfance violentée (La tête haute) et le scandale du Mediator (La fille de Brest), l’actrice-réalisatrice Emmanuelle Bercot voulait rester dans le réel et retrouver ses acteurs complices, Catherine Deneuve et Benoît Magimel. Pour eux, elle écrit un mélo sur un fils atteint d’un cancer en phase terminale. Pour raconter les choses de l’intérieur, elle s’est inspirée du travail exceptionnel du docteur Gabriel Sara, éminent oncologue-hématologue libanais vivant à New York, et de son service, qui accompagnent les malades par le biais de la musique. Et réussit un bouleversant hymne à la vie, ovationné au Festival de Cannes.

Comment la rencontre avec le docteur Gabriel Sara a nourri votre envie de mélo ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Petitjean Marie-rose, mercredi 24 novembre 2021, 18:20

    Que voilà un article plaisant à lire après le dézingage cruel de ce matin à la radio (RTBF) !

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs