Accueil Sports Football Football à l'étranger

Tottenham a enregistré une perte de 95 millions d’euros au terme de la saison 2020/2021

Les recettes au stade sont passées de 112,3 millions d’euros il y a deux ans à 2,3 millions d’euros la saison dernière.

Temps de lecture: 2 min

Le club anglais de football de Tottenham Hotspurs a annoncé mardi que la saison 2020/2021, disputée à huis clos en raison de la pandémie de Covid-19, s’était soldée par une perte de 80,2 millions de livres sterling, soit environ 95 millions d’euros.

Les recettes au stade n’ont représenté que 1,9 million de livres (2,3 millions d’euros) contre 94,5 (112,3 millions d’euros) un an plus tôt.

Mais le club a aussi été affecté par l’annulation de tous les événements autres que les matchs des Spurs (concerts, événements sportifs, hospitalités) que devait accueillir le Tottenham Hotspur Stadium (63.000 places), qu’il a fait construire pour 1,4 milliard d’euros.

« Les résultats publiés pour l’exercice qui s’est achevé le 30 juin 2021 reflètent la période difficile de la pandémie et le timing extrêmement néfaste de (la pandémie de) Covid, qui a coïncidé avec l’ouverture du stade en avril 2019 », a souligné le président Daniel Levy, cité dans le communiqué.

« Avec pas moins de trois confinements, nos opérations ont été sévèrement perturbées, même si cela est secondaire par rapport à ce que chacun a pu vivre sur un plan personnel », a-t-il ajouté.

Une hausse des revenus liée aux droits de diffusion a permis d’amortir un peu la chute du chiffre d’affaires qui s’est établi à 361,9 millions de livres (430 millions d’euros) contre 402,4 (478 millions d’euros) l’année précédente.

Malgré cette perte et un endettement qui a gonflé de 100 millions de livres (119 millions d’euros) à 706 millions (839 millions d’euros) en douze mois, le club a laissé entendre qu’il ne resterait pas forcément inactif sur le marché des transferts, sans pour autant faire de folies, cet hiver.

« Depuis l’ouverture du stade en avril 2019, nous avons dépensé presque 400 millions de livres (475 millions d’euros) pour recruter des joueurs. Les dépenses de recrutement ne sont pas une garantie de réussite et notre priorité doit être d’améliorer notre recrutement, le coaching, la forme physique et un état d’esprit de compétiteur », a expliqué le club.

Tottenham, qui a recruté deux anciens de la Juventus Turin, Fabio Paratici comme directeur du football et Antonio Conte comme entraîneur, dernièrement, est actuellement 7e de Premier League à 4 points des 4 premières places qualificatives pour la Ligue des champions la saison prochaine.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir