Accueil Monde

Le débris du MH370, fragile indice du fil d’Ariane

L’océan indien se caractérise par une circulation océanique de surface complexe. Courant, vents, tourbillons : la modélisation rétrospective du trajet du débris du MH370 n’est pas une sinécure.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Avec une seule pièce, difficile d’élaborer un puzzle complet. Le débris de l’avion MH370 échoué sur une plage au nord-est de l’île de la Réunion est certes un indice pour élucider le plus grand mystère de l’aéronautique moderne. Mais il est bien maigre. Soumis aux turbulences océaniques mais aussi à l’action des vents conjuguée au lent mouvement du courant sud-équatorial, il ne sera pas aisé pour les modélisateurs de remonter le temps et les flots comme un fil d’Ariane jusqu’à localiser la zone du crash.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs