Accueil Société

Coronavirus: vu d’Israël, l’Europe tarde trop à généraliser la troisième dose

Auteur d’une étude publiée récemment dans « The Lancet » sur l’efficacité de la 3e dose, l’immunologue israélien Cyril Cohen comprend mal pourquoi le booster n’est pas déjà proposé dans les pays européens comme la Belgique où la situation sanitaire s’aggrave.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 4 min

Laboratoire mondial de la vaccination contre le covid-19, Israël continue d’être observé attentivement par les autres pays qui y trouvent en avance des données et des études qui vont guider leur campagne à venir. Alors que le pays a lancé, ce lundi, la vaccination des 5-11 ans, c’est pour l’heure l’expérience d’Israël dans l’administration d’une 3e dose de vaccin à ARNmessager et plus précisément le Pfizer qui intéresse particulièrement les pays européens en pleine flambée épidémique. Une étude parue récemment dans la revue scientifique The Lancet confirme les très bons résultats observés là-bas notamment par l’équipe de l’immunologue de l’université de Bar-Ilan, Cyrille Cohen, également membre du conseil consultatif sur les essais cliniques des vaccins contre le covid-19.

Dans quelle situation se trouve Israël aujourd’hui sur le plan sanitaire ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Raspe Eric, mardi 23 novembre 2021, 23:39

    Des vaccins basés sur une technologie plus classique dans laquelle la protéine du virus produite in vitro est injectée en quantité définie et limitée en présence d'adjuvant (vaccins Novavax et Sanofi) arrivent sur le marché. Avec ces vaccins, le processus de vaccination est complètement sous contrôle. Peut être vaut-il mieux apporter prioritairement la troisième dose avec des vaccins à ARN ou vecteurs viraux seulement aux plus vulnérables qui ne peuvent attendre pour renforcer leur protection. Par contre, pour les adultes bien portant et les enfants, l'utilisation des vaccins Novavax et Sanofi me paraît plus pertinente parce que la vaccination sera mieux contrôlé. Avec les vaccins utilisés jusqu'ici, la production de la protéine Spike varie d'un individu à l'autre. La réponse à la vaccination sera donc en conséquence beaucoup plus variable et dans trop de cas insuffisante pour répondre aux contraintes du variant delta. En outre l'utilisation des vaccins Novavax et Sanofi coupera l'herbe sous le pied de beaucoup d'antivax. La technologie est la même que celle utilisée pour les vaccins contre l'hépatite et HPV par exemple. Leur développement a pris un an de plus que celui des autres vaccins. Les deux arguments principaux des antivax seront ainsi éliminés. Pour bien me comprendre, les premiers vaccins (ARN et vecteurs viraux) ont été très utile comme roue de secours qui remplace un pneu crevé pour accéder à un garage où la voiture peut correctement être réparée. N'oublions cependant pas que les vaccins utilisés jusqu'à maintenant, par leur rapidité de développement, nous ont permis de gagner un an sur l'épidémie et d'éviter au moins 20000 morts. Que ces vaccins soient utilisés d'abord pour résoudre les problèmes prioritaires. Que l'on accélère cependant le développement, l'évaluation et le déploiement des vaccins Novavax et Sanofi pour lesquels on peut s'attendre à une efficacité plus homogène et durable dans le temps.

  • Posté par Raspe Eric, mercredi 24 novembre 2021, 15:28

    Heureux d'avoir pu éclairer votre lanterne monsieur Van Ryn. C'est un peu plus positif que d'autres de mes interventions en réponse à des délires intolérables.

  • Posté par Van Ryn Charles-axel , mercredi 24 novembre 2021, 12:22

    Merci pour vos contributions régulières et pertinentes sur le sujet, bien utiles dans ce magma toxique que constitue parfois ce forum. Effectivement ces 2 vaccins "classiques", déjà en production, sont très prometteurs et bientôt sur le marché.

  • Posté par Deladrier-rase , mardi 23 novembre 2021, 23:09

    avec 62,6% de vaccinés il faut croire que le vaccin marche beaucoup mieux là-bas... Vu les liens de Pfizer avec Israël il faut prendre ces affirmations avec des pincettes.

  • Posté par Coulon Michel, mercredi 24 novembre 2021, 9:20

    vous êtes ridicules et vous resumez bien par votre réaction le comprtement des spécialistes belges qui ont dit: on va pas copier bêtemetn israel, on va "étudier". moralité, leurs hopitaux se vident et les notres se remlissent. ils ont 3/+ 3 décès par jour et nous 10 fois plus

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs