Accueil Société

Vaccination obligatoire des soignants: le tract polémique de la CSC

Un vent favorable a fait suivre une communication officielle du syndicat chrétien source de polémique dans les hôpitaux. Les constats posés en guise de conclusion pour inviter le personnel à la réflexion sont proches des arguments anti-vax.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La vaccination obligatoire du personnel soignant décidée dans la douleur par le fédéral vendredi dernier ne passe toujours pas auprès des syndicats. Plusieurs actions de sensibilisation ont été recensées ces derniers jours. Ces lundi et mardi, la CSC était particulièrement active avec des piquets dans le Luxembourg dans le Brabant wallon et la province de Namur. Bruxelles, Liège et le Hainaut suivront dans les 3 prochains jours.

Dans un communiqué, le syndicat chrétien explique que son objectif est de « sensibiliser patients et visiteurs aux problèmes qu’ils vivent, au quotidien, sur le terrain et qui impactent la qualité des soins ». Pour ce faire, des tracts sont distribués. Le message martelé encore lundi par la patronne du syndicat, Marie-Hélène Ska est censé être clair : la CSC est pour la vaccination contre le coronavirus mais elle s’oppose aux sanctions.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

45 Commentaires

  • Posté par massacry olivier, mercredi 24 novembre 2021, 19:09

    Toute personne qui trouve l'attitude de la CSC déplacée, devrait le lui faire savoir. Que ce syndicat arrête de surfer sur la marche de ce WE, ce faisant il se rend "complice de la proliferations des contaminations" !

  • Posté par Moriaux Raymond, mercredi 24 novembre 2021, 13:10

    A l'armée, c'est au minimum de la désertion, voire de la haute trahison.

  • Posté par Rinchon Bernard, mercredi 24 novembre 2021, 11:53

    Qu’il y ait un(e) imbécile quelque part à un haut niveau de responsabilité arrive. On doit se poser la question comment et pourquoi. Mais que la présidence ne soit pas au courant du contenu d’un tract officiel avant la diffusion est purement inconcevable. À moins qu’il s’agisse d’une tentative de sabordage ou de mutinerie. En effet, dans le cas présent, en défendant quelques énergumènes, on mécontente grosso-modo 80% des affiliés. Où est le calcul là-dedans ?

  • Posté par Det Ben, mercredi 24 novembre 2021, 11:27

    grosse fatigue à la CSC. la réaction des 2 Jean-Michel est tellement "simple" et "évidente" que la CSC n'an en fait aucune excuse légitime. Dans de telles circonstances, c'est une erreur grave.

  • Posté par Giuseppa Aviara, mercredi 24 novembre 2021, 11:26

    Pas étonnant, l'interview de la responsable syndicale annonçait déjà la couleur. Les structures noyées par des antivax n'ont aucune crédibilité !

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs