Accueil Économie

Le chêne, vedette chinoise de l’automne et point noir de nos scieries

La crise du covid et la crise des scolytes ont pas mal chamboulé le secteur du bois, que ce soit les résineux et les feuillus. Si ces derniers retrouvent un peu de calme après une belle embellie, le chêne reste au cœur des tensions.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Plus que jamais, la saison des ventes publiques de bois sur pied a battu son plein depuis début septembre, et ce n’est pas encore fini. Des ventes doublement importantes, tant pour les vendeurs, principalement les communes dont ces ventes représentent un fameux apport en regard de toutes les recettes annuelles, mais également pour les entreprises transformatrices du secteur puisque ces ventes représentent pour beaucoup près de 50% de leur approvisionnement de l’année.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs