Accueil Monde France

Accusé d’agressions sexuelles, Nicolas Hulot annonce quitter la vie publique

« Aujourd’hui, être innocent ne permet plus de dormir tranquille », a-t-il expliqué sur un plateau télévisé.

Temps de lecture: 1 min

L’ancien ministre français de la Transition écologique NIcolas Hulot est une nouvelle fois visé par des accusations d’agressions sexuelles.

A la veille de la diffusion d’un épisode de l’émission « Envoyé spécial » sur France 2 donnant la parole à plusieurs femmes l’accusant de violences sexuelles et harcèlement, Nicolas a pris les devants, en défendant sa position sur le plateau de BFMTV.

« Depuis 4 ans, je subis le poison de la rumeur, des insinuations parfois des accusations au grand jour », estime-t-il. « Ce poison du soupçon fait son œuvre mais avec une certaine naïveté, je pensais que rien de grave ne pouvait m’arriver. Mais aujourd’hui, être innocent ne permet plus de dormir tranquille », a-t-il poursuivi sur le plateau de la chaîne.

Nicolas Hulot a également annoncé quitter la présidence d’honneur de sa fondation, tout comme la vie publique. « A partir de maintenant, je quitte mon engagement et la vie publique définitivement. Je vivrai pour ma famille, mes amis. (…) Je ne prendrai plus la parole car je ne me reconnais plus dans cette société, ni dans ses codes », a-t-il déclaré.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 26 novembre 2021, 21:33

    Il n'y a rien d'étonnant et encore moins de "suspect" que N.H. claque la porte à la "vie publique" : depuis F. Mitterand de qui il avait refusé un poste et à son dernier départ fracassant du gouvernement Macron, l'homme a une sainte horreur des hypocrisies politiciennes ... pléthore dans cet environnement ! Relisez son parcours svp.

  • Posté par Mauer Marc, jeudi 25 novembre 2021, 10:58

    Lorsqu’il dit : « Je ne prendrai plus la parole car je ne me reconnais plus dans cette société, ni dans ses codes », je dois avouer que je partage son sentiment, et que je suis très heureux à 64 ans que ma vie amoureuse soit derrière moi ! Il faudrait que l’on m’explique : comment un homme peut il faire preuve de sa bonne foi, alors que l’acte sexuel est un acte d’une banalité quotidienne. Comment recueillir le consentement et sa preuve ? Quel homme n’a pas eu affaire à une femme se refusant au départ puis s’offrant après un peu d’insistance ? Beaucoup de femmes revendiquent ce processus afin de ne pas être étiquetées comme «faciles ». M’occupant d’embauche, j’ai été régulièrement sollicité, par des jupes trop courtes, des chemisiers entr’ouverts … Il faut être honnête et reconnaître que ça, ça existe aussi ! J’ai aussi été menacé de dénonciation d’attouchements par des filles avec qui j’avais une relation suivie : juste pour tenter de me faire adopter leur point de vue lors d’un conflit … tout ceci à une autre époque, et je frémis rétrospectivement lorsque je pense à ce à quoi j’ai échappé ! Et ras le bol d’entendre parler des violences sexuelles faites aux femmes : elles ne sont pas les seules, tous les faibles en sont victimes. Si une fille vit avec honte le fait d’avoir subi des rapports hétérosexuels non désirés, je vous laisse imaginer ce que c’est lorsque l’on est adolescent et que l’on subit des relations contre nature imposées par l’ecclésiastique responsable de l’internat où l’on est littéralement emprisonné ! 50 ans après, je n’en pleure pas, j’en vomis de honte !

  • Posté par D Marc, mercredi 24 novembre 2021, 12:34

    Aujourd'hui, les femmes ne sont plus considérées comme des choses. Autrefois, les agresseurs après avoir "réglé leur petite affaire" ne se rendaient pas compte qu'ils avaient détruit la vie de leur victime. Si ces "accusatrices" sont des affabulatrices, ce sont des monstres, si Nicolas Hulot n'est pas aussi "innocent" qu'il le proclame, il mérite ce qui lui arrive. Nous ne saurons jamais "la" vérité, car elle est sans doute différente pour les différents acteurs.

  • Posté par Mauer Marc, jeudi 25 novembre 2021, 11:12

    Si tu veux lire mon commentaire en détail, tu comprendras que je parle en connaissance de cause : je réfute l’idée qu’un viol, même répété, détruise une vie ! Après, j’ai vécu, et très bien, et il y a de longues périodes où l’on n’y pense plus ! Lorsque je fais l’amour à la personne que j’aime je ne suis pas envahi par les images de l’abbé me faisant couiner (ceux qui ont vu «délivrance » me comprendrons. La vie est un chapelet de moments horribles de tous types, et Dieu m’est témoin que j’ai eu droit à ma quotes-part. Mais ma vie a été belle, je rejette le comportement de victimisation. J’ai de la haine, certes, mais ni plus ni moins qu’envers l’idiote conduisant son Q7, IPhone en main, qui m’a renversé à moto sur l’autoroute il y a quelques mois ! La vie est belle, elle mérite d’être vécue, et je suis heureux de la vivre !

  • Posté par Dubois Raymond, mercredi 24 novembre 2021, 13:03

    TROP facile de dénoncer quand certains mouvements sexistes demandent des dénonciations - Monsieur Hulot a fait me semble t-il un choix raisonnable - Sommes-nous revenus à une société qui dénonce par principe pour écarter des personnes qui nous dérangent ??? TROP FACILE de casser certaines personnes en fonction d'un regard personnel - AIDER LES FEMMES QUI SOUFFRENT .. NE VEUT PAS DIRE ... TOUT ACCETPTER - Chaque situation devrait être analysée avec rigueur -

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs