Accueil Sports Basket International

Les Belgian Lions lancent leur campagne qualificative pour la Coupe du monde dans le rôle du favori en Slovaquie

Les Belgian Lions abordent leur campagne qualificative en vue de la Coupe du monde de basket 2023, jeudi à Levice contre la Slovaquie (18h00) et à huis clos en raison du Covid-19.

Temps de lecture: 4 min

L’autre rencontre de ce groupe A opposera la Serbie, favorite, à la Lettonie (FIBA 27/N.15 en Europe). Dimanche après-midi (15h30), à la Mons Arena, les Lions accueilleront les Serbes, 6e au classement de la FIBA et 4e nation européenne, dans leur deuxième match.

Opposés à leurs adversaires les plus abordables puisqu’ils n’occupent que le 65e rang mondial et le 36e européen, les Belges, qui figurent en 38e position (19e européenne), doivent impérativement s’imposer, car il s’agira de terminer à l’une des trois premières places du groupe si les Lions veulent disputer le 2e tour de ces qualifications programmé entre août 2022 et février 2023. Douze équipes européennes, sur les trente-deux participantes, rejoindront la phase finale du 25 août au 10 septembre 2023 aux Philippines, au Japon et en Indonésie.

« C’est une nouvelle campagne, j’espère qu’elle sera la continuité du mois de février (et de la qualification pour l’Euro 2022, NDLR). En théorie, c’est peut-être un avantage de débuter contre la Slovaquie, mais c’est une équipe à ne pas sous-estimer. Le problème est que nous n’avons eu que trois jours pour tout mettre en place, alors oui de ce point de vue c’est un avantage de débuter face aux Slovaques », a reconnu Dario Gjergja, le coach national, mercredi lors d’un moment de presse virtuel. « Ils jouent avec deux bons arrières et une rotation de huit éléments. C’est une équipe qui tire beaucoup et qui est bien équilibrée. »

Gjergja se réjouissait du retour de plusieurs joueurs absents ces dernières années comme Hans Vanwijn et Sam Van Rossom. Celui-ci revient en sélection après deux ans d’absence. « J’ai toujours apprécié jouer pour la Belgique mais ces deux dernières années je n’ai pas pu en raison de l’Euroligue », a expliqué le meneur de Valence. « Les choses n’ont pas trop changé. Il y a des nouveaux joueurs, d’autres que je connais bien. A l’entraînement tout s’est bien passé même si on n’a pas eu beaucoup de temps pour s’adapter. Nous sommes peut-être favoris contre la Slovaquie mais le match doit être joué. La perspective de se qualifier pour la Coupe du monde est un gros défi, difficile. Il faut y aller pas à pas. Il faut terminer dans le top 12 européen au terme de douze rencontres (total des matchs des deux tours de qualification, NDLR) disputées en Europe qui est le continent le plus fort. On veut y croire, même si ce ne sera pas facile », a précisé Van Rossom.

« Non seulement, il faudra jouer à un très haut niveau, mais il faudra de bénéficier d’un peu de chances aussi, car nous n’avons pas tous les éléments en mains », a encore souligné Dario Gjergja. Il faisait allusion aux problèmes de sélection que chaque pays va devoir gérer au mieux. Ainsi, la Serbie devra se passer de sept ou huit éléments clés qui évoluent en NBA et Euroligue lors de cette fenêtre, mais qui pourraient revenir lors de la dernière.

Les deux autres fenêtres de ce premier tour des qualifications se joueront en février 2022 (le 25 contre la Lettonie et le 28 en Lettonie) et en juin et juillet 2022 (30 juin contre la Slovaquie et le 3 juillet en Serbie).

Dario Gjergja coache les Belgian Lions depuis septembre 2018. Ceux-ci avaient été éliminés au 1er tour des qualifications de l’édition 2019. Ils avaient terminé 4e du groupe E derrière la France, la Russie et la Bosnie-Herzégovine et n’avaient remporté qu’un seul match. Depuis, ils ont remporté leur groupe qualificatif et décroché joliment leur place pour le championnat d’Europe l’été prochain.

Les Lions sont privés jeudi de Loïc Schwartz, Manu Lecomte et Jean Salumu (blessés), Jonathan Tabu, Maxime De Zeeuw et Kevin Tumba (sans club) et de Vrenz Bleijenbergh.

Les treize Lions présents à Levice sont Thomas Akyazili (Merkenzefendi/Tur), Sam Van Rossom (Valence/Esp), Jean-Marc Mwema (Antwerp), Quentin Serron (Boulazac/Fra), Pierre-Antoine Gillet (Ostende), Retin Obasohan (Hapoel Jérusalem/Isr), Hans Vanwijn (Saragosse/Esp), Alexandre Libert (Charleroi), Ismael Bako (Manresa/Esp), Vincent Kesteloot (Charleroi), Andy Van Vliet (Hertzeliya/Isr), Haris Bratanovic (Ostende), Jonas Delalieux (Limburg United). Le treizième joueur qui ne figurera pas sur la feuille de match « sera choisi mercredi soir, ou en fonction de l’équipe de Slovaquie », a encore précisé le coach national.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en International

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Basket, les résultats et classements Découvrez le programme du jour et le calendrier de la saison

Résultats et classements
SoSoir Voir les articles de SoSoir