Accueil Monde Union européenne

Aussitôt élue Première ministre, Magdalena Andersson démissionne

Une femme à la tête du pays… C’était une première en Suède. Mais à peine élue, celle qui a été pendant sept ans ministre de Finances a dû démissionner.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Ce mercredi n’a pas été tout à fait la journée dont Magdalena Andersson avait rêvé. La nouvelle Première ministre suédoise, âgée de 54 ans, était entrée dans l’histoire comme la première femme à être élue à ce poste. Mais la sociale-démocrate, ex-ministre des Finances du précédent gouvernement mené par Stefan Löfven, a dû démissionner moins de huit heures après son élection. Son gouvernement, ce qui était prévu, était minoritaire. Son budget, ce qui était beaucoup plus inattendu, a aussi été rejeté. Le Parti du centre, refusant l’influence des ex-communistes sur la politique gouvernementale, ne l’a pas voté. Et quand le projet de la droite et de l’extrême droite a été approuvé, ce sont les Verts, alliés des sociaux-démocrates, qui ont annoncé leur sortie du gouvernement. D’« historique », la journée est devenue « hystérique », et Magdalena Andersson a jeté l’éponge. Mais elle se dit prête à se représenter… Cette fois avec la bannière d’un gouvernement où les sociaux-démocrates occuperont tous les postes ministériels.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs