Accueil Sports Football Football à l'étranger

La FIFA réfléchit à une refonte du calendrier international

L’ancien manager d’Arsenal, Arsène Wenger, aujourd’hui responsable du développement du football mondial à la FIFA, dirige une consultation sur l’avenir du calendrier international des matchs de football masculin, qui comprend la proposition très controversée d’organiser la Coupe du monde tous les deux ans.

Temps de lecture: 3 min

La FIFA envisage de remanier ses propositions de calendrier international après que les fédérations nationales aient exprimé leurs inquiétudes quant à l’impact financier de la réduction du nombre de matchs de qualification internationaux.

Initialement, la FIFA avait proposé de réduire le nombre de fenêtres internationales de cinq à deux seulement - une en octobre et une en juin - afin qu’aucun pays ne dispute plus de sept matchs de qualification, y compris les rencontres de barrage.

Cependant, Wenger a révélé qu’au cours du processus de consultation, les fédérations nationales avaient fait part de leurs inquiétudes quant à l’impact financier qu’aurait la réduction des breaks internationaux et donc des matchs de qualification. Elles ont demandé qu’il soit possible de disputer jusqu’à dix matchs de leur équipe nationale par saison, en dehors des rencontres de la phase finale de la Coupe du monde.

«Le retour que nous avons reçu est qu’une seule fenêtre en octobre (pour la qualification) est considérée comme trop extrême et que deux, à la fin de la saison et le mois d’octobre, ne sont pas suffisants», a déclaré Wenger à un public de clubs, de ligues et de fédérations du monde entier lors de la conférence virtuelle sur le football professionnel. «Les fédérations ont demandé de conserver le nombre initial de matchs, car elles vendent les matchs de qualification et pensent que la baisse de revenus sera trop importante pour elles. Les petites nations ont également dit que si vous réduisez le nombre de qualifications et que nous ne nous qualifions pas pour les grands tournois, nous aurons moins d’occasions de jouer qu’avec le format actuel».

«Tout le monde dit que le statu quo n’est pas acceptable. Nous voulons un changement. Alors que pouvons-nous faire ? Si l’on considère que les fédérations demandent plus de matchs de qualification que ce que nous avions proposé initialement, nous pourrions ajouter l’option trois. Cela signifie que dans la proposition initiale, par exemple, dans l’option deux, vous aviez quatre matchs en octobre et trois matchs en mars. Nous pourrions jouer six matchs en octobre et deux matchs en mars et deux matchs de préparation pour le tournoi final en juin.»

Les premières propositions de Wenger ont suscité une forte opposition en Europe. Le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, a suggéré que les pays européens pourraient boycotter les Coupes du monde bisannuelles et l’instance européenne planifie déjà un Euro en 2028, année proposée par la FIFA pour organiser la première Coupe du monde du nouveau cycle bisannuel.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football international

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir