Accueil Monde Union européenne

Allemagne: un «contrat de coalition» résolument vert

Le premier gouvernement post-Merkel veut se passer du charbon à l’horizon 2030.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Plus de 80 % de l’électricité produite par les énergies renouvelables dans huit ans ? L’objectif du premier gouvernement post-Merkel est très ambitieux. Par ailleurs, la plus grande économie d’Europe veut tourner en 2030 sans nucléaire mais aussi sans charbon !

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Weissenberg André, mercredi 24 novembre 2021, 21:46

    Ridicule! Le summum de la désinformation! L'Allemagne est passée tout récemment à deux reprises à côté du blackout général! L'éolien est en faillite partout, et en particulier en offshore. Le photovoltaïque ne décolle pas, faute de disponibilité due à l'insuffisance des infrastructures de transformation et de transport adaptées. Les énergies intermittentes butent en outre sur un grid encore toujours totalement inadapté aux énergies intermittentes en haute tension. Les pertes sont immenses! C'est d'ailleurs ce dernier élément qui constituera le goulot d'étranglement à tout éventuel concept visant à accroître la part des intermittentes. Enfin, il reste encore toujours le problème économique fondamental: le rendement est très largement insuffisant, ce qui rend le Kw/H intermittent beaucoup trop cher et inintéressant en pratique hors subventions massives. Le FDP et la CDU veulent supprimer ces subventions à (très) court terme.

  • Posté par Ballez Guy, jeudi 25 novembre 2021, 9:54

    C'est quoi çà, un kW/H? Cela a les dimension d'une puissance/seconde, soit une énergie/seconde au carré. Drôle de zèbre!

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs