Accueil Belgique Politique

Pression maximale sur Alexander De Croo pour prendre de nouvelles mesures sanitaires

Virologues, gouverneurs, ministre fédéral de la Santé : les appels à serrer encore la vis se multiplient. Mais Alexander De Croo temporise. Un Conseil des ministres restreint se tient vendredi. Un Comité de concertation la semaine prochaine est probable.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

C’est plus que de la pression, ce n’est pas (encore ?) de la panique, on est entre les deux. Une semaine après le Comité de concertation, et malgré une courbe des chiffres qui faisait partie des scénarios de la semaine dernière, les responsables politiques sont sollicités, interpellés, poussés à… « réagir ». Dans toutes les langues.

D’abord celle des gouverneurs de province. Les six hauts fonctionnaires wallons (Liège, Hainaut, Brabant wallon, Namur, Luxembourg) ont donné le ton fin de matinée en délivrant ce message : « Le fédéral doit prendre ses responsabilités ». Quelques heures plus tard, les dix gouverneurs du pays cette fois, francophones et flamands réunis – Cathy Berx, pour la province d’Anvers, se démultiplie dans les médias au nord depuis 48 heures –, après des échanges de vue dans l’après-midi, en présence de représentants du centre de crise fédéral, ont renchéri : « Il faut un comité de concertation ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

29 Commentaires

  • Posté par Van Haesendonck Eric, jeudi 25 novembre 2021, 11:10

    Reconfiner ou refermer des secteurs entiers passerai très mal vis-à-vis de la population. D'abord parce que c'est trop liberticide, si ça a pu être accepté de manière temporaire au début de la pendemie on est maintenant presque 2 ans plus loin, les même restrictions ne sont plus acceptable. Ensuite si on en vient à devoir confiner il faut aussi rendre la vaccination obligatoire. Si on ne le fait pas ça serait sacrifier la liberté du plus grand nombre pour préserver le choix d'une petite minorité, ce qui serait inacceptable.

  • Posté par Dupont Vincienne, jeudi 25 novembre 2021, 3:23

    Il faut surtout écouter la majorité des personnes qui ont été sérieuses, patientes, et non la toute petite minorité qui fait beaucoup de bruit à raconter n'importe quoi.

  • Posté par Dupont Vincienne, jeudi 25 novembre 2021, 3:22

    Il faut surtout écouter la majorité des personnes qui ont été sérieuses, patientes, et non la toute petite minorité qui fait beaucoup de bruit à raconter n'importe quoi.

  • Posté par Dupont Vincienne, jeudi 25 novembre 2021, 3:22

    Il faut surtout écouter la majorité des personnes qui ont été sérieuses, patientes, et non la toute petite minorité qui fait beaucoup de bruit à raconter n'importe quoi.

  • Posté par Dupont Vincienne, jeudi 25 novembre 2021, 3:23

    Il faut surtout écouter la majorité des personnes qui ont été sérieuses, patientes, et non la toute petite minorité qui fait beaucoup de bruit à raconter n'importe quoi.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs