Accueil Belgique Politique

Raoul Hedebouw, le communisme à visage jovial

Le 5 décembre, il deviendra le nouveau président du PTB. Un parti qui doit à la bonhomie de son porte-parole une part de son succès. Une séduction qu’il va tenter d’exercer sur le nord du pays.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 6 min

Ce n’est pas un prénom, c’est du « branding ». Raoul, c’est le produit phare du PTB. A tel point que le 5 décembre prochain, il prendra la présidence de l’ex-formation maoïste. Nanti, à n’en point douter, d’un plébiscite stalinien. Mais à part lui, qui d’autre ? La question paraît fondée tant le Liégeois de 44 ans, par son style, est parvenu à moderniser l’image du parti marxiste. Car Raoul Hedebouw reste socialiste. De celui qui germa jadis derrière le « rideau de fer », dans cette Europe à l’est de Berlin. Mais lequel ? Celui de Brejnev ou de Dubcek ? Pour sa bonhomie, on lui prêterait plutôt cette seconde filiation tant il semble incarner un communisme à visage jovial. Celui tout droit sorti d’un album de Jojo & Jimmy plutôt que de Tintin au Pays des Soviets. Un crédit qu’il lui faudra confirmer si un jour il accède aux responsabilités.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, samedi 27 novembre 2021, 15:39

    Un communiste à visage jovial est forcément un faux-cul de toute première grandeur, car le communisme n'a rien de jovial.

  • Posté par Dubois Raymond, dimanche 28 novembre 2021, 10:45

    " Un communisme à visage jovial " quelle belle promotion - Un petit voyage dans le passé et des documentaires intéressants pour donner le vrai VISAGE du communisme - Sera t-il en concurrence avec le parti ECOLO ou associé ???

  • Posté par Leblanc Daniel, vendredi 26 novembre 2021, 22:05

    "La religion est l'opium du peuple". Si M. Hedebouw est marxiste, je compte sur lui pour lutter contre les religions.

  • Posté par collin liliane, samedi 27 novembre 2021, 12:51

    Etant donné que la toute grande majorité des migrants sont religieux, cela revient au même.

  • Posté par Leblanc Daniel, samedi 27 novembre 2021, 12:46

    Madame Collin, je parle de lutter contre les religions, "opium du peuple", pas contre l'immigration.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs