Accueil Société

Coronavirus: une nouvelle procédure pour le traçage des cas contacts

A partir de décembre, les personnes positives au coronavirus pourront recenser les contacts à haut risque qu’elles ont eus sans passer par le call center.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Ce mercredi, la Conférence interministérielle Santé publique (CIM Santé) a acté une nouvelle procédure dans le traçage des cas contacts. A partir de décembre, les personnes positives au coronavirus pourront recenser les contacts à haut risque qu’elles ont eu sans passer par le call center. Après avoir reçu leur résultat, elles recevront automatiquement par SMS un lien pour indiquer leurs derniers contacts rapprochés (nom, numéro de GSM et/ou adresse mail). Ces contacts seront, ensuite, avertis et invités à s’enregistrer en ligne pour recevoir un code les invitant à réaliser un dépistage.

Pour l’instant, il revient au personnel du contact tracing de téléphoner à chaque cas positif. Ensemble, ils déterminent les potentiels contacts à haut risque. Avec plus de 15.000 cas positifs au covid-19 recensé par jour (+54 % par rapport à la semaine précédente), les centres d’appel sont débordés. « Ce sont donc autant de personnes qui doivent être appelées par les centres de contact. Auxquelles s’ajoutent les contacts à haut risque, les écoles, les gens qui appellent après un autotest positif ou un écran rouge de Coronalert, etc. », indique Karine Moykens, qui préside le comité interfédéral chargé du dépistage et du traçage de contacts.

Cette nouvelle procédure devrait accélérer l’envoi d’un code de dépistage, et ainsi réduire la transmission du virus. Toutefois, si une personne porteuse du virus ne remplit par le questionnaire en ligne, le call center prendra le relais. Les individus faisant partie d’une collectivité, comme les écoles, recevront toujours un appel téléphonique.

En parallèle, les équipes vont se voir renforcer pour réduire les délais entre la détection d’un cas et l’avertissement des cas contacts. Après avoir engagé 100 nouvelles personnes ce mois-ci, l’Aviq en Wallonie va former 50 travailleurs pour venir gonfler ses rangs en décembre.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Vigneron Anne, jeudi 25 novembre 2021, 11:26

    Il faut faire comprendre aux gens qu'ils sont entraînés par des malfaiteurs. J'explique : Non seulement Ursula Von der Leyen a signé et donné tous les pouvoirs à Pfizer mais en plus son mari est PDG d'une société impliquée dans le traçage numérique (ORGENESIS). Tout est lié et même la destruction de l'économie. Black Orock va se charger de tout pomper. Adieux la démocratie

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 25 novembre 2021, 12:49

    Bonjour Mme Vigneron. Ça va, Qanon News? Vous avez bien placé votre petite rubrique sur les bienfaits de l'infusion au thé vert et à la guimauve? Comme cela facilite le transit intestinal, cela ne devrait que vous déconstiper.

  • Posté par Bartet Guy, mercredi 24 novembre 2021, 23:22

    Ah enfin quelqu'un qui écrit "traçage" et non "tracing". Car ce tracing est prononcé parfois +/- à l'anglaise mais le plus souvent, comme François De Brigode au JT d'hier soir, trassing, on sera bientôt à trassinge. Quand on ne parle pas l'anglais, qu'on utilise le mot français, il n'est même pas plus long.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko