Accueil Monde France

Migration de transit: 27 personnes décèdent dans un naufrage au large de Calais

Selon le dernier bilan des autorités seules deux personnes auraient survécu. Il s’agit du pire accident enregistré depuis le début des traversées.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Le drame est inédit. Il était aussi prévisible. Au moins 27 personnes sont mortes dans le naufrage de leur embarcation alors qu’elles tentaient de rejoindre le Royaume-Uni. Une voie maritime de plus en plus empruntée par les migrants cherchant désespérément l’Angleterre réputée particulièrement dangereuse pour de petits bateaux impropres à la navigation. Mercredi soir, La Voix du Nord évoquait une possible collision à l’origine de l’accident.

C’est un pêcheur qui a donné l’alerte en début d’après-midi, signalant « une quinzaine de corps flottant au large de Calais ». Plusieurs navires ont rapidement été dépêchés pour porter secours.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 26 novembre 2021, 23:00

    L'homme n'est ni un poisson; ni un oiseau . Que ce soit vouloir affronter les océans ou sauter du sixième étage d'un building; même en agitant les bras ... vous conduis immanquablement au même (triste) résultat : la mort. Je ne me sent nullement concerné par ce genre "d'expérimentation" ... dont on connaît l'issue : Sorry; but "Not in my name, please".

  • Posté par Raurif Michel, jeudi 25 novembre 2021, 16:38

    Faut rappeler les bateaux de sauvetage de la mer Méditerranée d'urgence et les envoyer dans le chenal bien connu !! C'est là que se font les affaires entre les passeurs et leur sauveteurs !!! Triste époque et on laisse faire .

  • Posté par BEKE Eric, jeudi 25 novembre 2021, 8:13

    C'est bien triste, mais ce ne sont pas les autorités françaises qui les ont jetés à la mer. Les coupables sont évidemment les organisateurs de ce trafic, avec la complicité, consciente ou non, des "associations" qui permettent aux migrants de s'accrocher à la côte et les migrants eux-mêmes qui paient des sommes considérables à des bandits pour tenter de réaliser leurs chimères suicidaires.

  • Posté par Giefvan Agathe, mercredi 24 novembre 2021, 23:41

    Mais quoi ? Ou bien ces personnes ont choisi de contourner les règlements et lois en prenant des risques inconsidérés, et c'est comme le suicide : que voulez-vous qu'on y fasse ? On s'émeut de 31 morts mais on ferme les yeux sur tous ceux qui ont réussi la traversée... Ou bien elles ont été mises en danger par des politiques d'application extrême de la loi, et on change ces mesures. Ou bien elles sont victimes de traite humaine, et il y a des dispositions de lutte, pas besoin d'en faire un pareil fromage !

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs