Accueil Opinions Éditos

En attendant le gouvernement, l’autoconfinement...

Les chiffres du covid montent, les scientifiques veulent des mesures plus fermes et le politique prend des mesures jugées trop faibles, car surtout inspirées par le compromis politique.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Audi qui s’arrête, des amis qui annulent des dîners, des institutions qui reportent des célébrations publiques, la gouverneure de Flandre-Orientale qui annule les fêtes privées : c’est comme si une série de personnes, d’organisations et de responsables locaux avaient décidé de s’autoconfiner, faute d’autorités politiques au fédéral et au régional qui passent à la vitesse supérieure.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 25 novembre 2021, 20:46

    Monsieur Bartet, vous dites " Un de vos commentaires, souvent belliqueux, rarement pondérés, vous aurait-il attiré ses critiques" comme si ce genre de réaction n'est possible que par vengeance. Cette affirmation est une bonne indication de votre état d'esprit, de vos valeurs et de votre manière de faire. Malheureusement pour vous, il y a d'autres raisons pour adopter un langage virulent et provocateur. Primo, attirer l'attention par exemple. Votre commentaire démontre à souhait que c'est efficace. C'est pourquoi je l'utilise aussi pour m'opposer vigoureusement aux mensonges, arnaques et erreurs colportées sur ce forum. Mais il y a d'autres motivations possible monsieur Bartet. Dont celle d'avertir d'un danger. Un adage dit "qui aime bien, châtie bien". C'est justement parce que j'apprécie souvent le fond des articles de madame Delvaux et de beaucoup de ses collègues que je me permets ces réactions virulentes. Pour bien mettre en évidence la contradiction néfaste entre les belles paroles de leurs textes et la réalité de la pratique de leur journal. J'espère que vous ne nierez pas que ce week-end plusieurs articles redondants à propos des émeutes antivax ont été publiés. Hier encore, l'excellent travail de madame Durieux a été dupliqué. Aujourd'hui, déjà plus de 5 articles redondants sur le futur CodeCo. Autant d'occasion de créer des clics et de faire vendre de la pub. Vous ne contesterez également pas que des articles reçoivent un titre provocateur comme celui sur la déclaration de l'OMS (https://www.lesoir.be/408386/article/2021-11-24/coronavirus-selon-loms-les-vaccins-ne-protegent-qua-40-de-la-transmission-cause). Aussi pour susciter un maximum de réactions et de commentaires. Troisième problème : ces commentaires doivent suivre une charte qui n'est que très rarement respectée. Il a fallu une réaction vive pour qu'une fin soit mise aux actes d'un pollueur scatologique cet été. Il avait trouvé malin de développer un script qui inondait ce forum de dizaines de copies de ses déjections rendant la lecture du fil de commentaire impossible. Il a sévi pendant des semaines avant d'être exclu. Et encore, je crois qu'il est encore présent sous un autre pseudo mais évite heureusement ses travers passés. Ce week-end, la vigneron nous a gratifié d'un appel explicite à la violence clairement rejeté par cette charte. Hélas, j'ai dû constater aujourd'hui qu'elle n'a toujours pas été virée de ce forum. Enfin, la même clique de malfaiteurs nous abreuve quotidiennement d'arnaques, mensonges, fake news et autres manipulations malhonnêtes sans être contredits par la rédaction ou inquiétés. C'est pour lutter contre ces désinformations massives que je suis actif sur ce forum depuis plus d'un an, d'abord en étant pondéré et poli, ensuite en devenant plus vigoureux et sec. Ces désinformations sont dangereuses. Elle sèment le doute et amènent sciemment ou inconsciemment à ne plus adopter l'attitude nécessaire pour lutter contre le virus. Plusieurs de ces sinistres personnage utilisent d'ailleurs des publications du BMJ ou du Lancet qui ne sont pas des articles de fond résultats d'expérimentations scientifiques qui répondent à tous les critères de qualité mais des commentaires par toujours appropriés pour donner une légitimité indue à leurs manipulations. Avec l'argument que ces publications ne sont pas complotistes. Ces personnes espèrent en fait parasiter la qualité et la crédibilité du Soir et l'utiliser pour crédibiliser et propager leurs mensonges. Après un an d'activité, j'ai perçu l'impasse dans laquelle ces sinistres personnage mettent ce journal et ses lecteurs de bonne volonté. Soit on répond à ces malfaiteur et on leur fait un honneur qu'il ne méritent pas, ce qui ne fait que les exciter. Soit on les ignore et ils poursuivent leur œuvre de désinformation déstabilisatrice en toute impunité. Les pédagogues en chambre ont décrété que la répétition et le drill n'étaient pas pédagogique. Or les neurosciences modernes ont démontré que la répétition est la base de l'apprentissage chez les mammifère parce qu'elle permet la sélection et le renforcement des réseaux de neurones les plus efficaces. Les adeptes de l'ultradroite et de l'extrême droite l'on bien compris, eux. Trump et ces sbires espèrent en effet qu'à force de répéter un mensonge, les gens finissent petit à petit par croire qu'il est vrai. Ce n'est donc pas du tout un hasard si la clique de malfaiteurs qui nous abreuve d'arnaque chaque jour ont plus que des sympathies avec cette idéologie. Si on prend un peu de recul, on se rend compte de la responsabilité de la rédaction du Soir dans les actes de ces malfaiteurs. La multiplication de commentaires qui contredisent indûment le contenu des articles et les réponses d'autres commentateurs affecte fortement la crédibilité et la qualité des informations publiée sous la responsabilité de l'éditeur de ce journal. Selon l'adage qui ne dit mot consent, l'absence de réaction de la rédaction en fait le complice de ces malfaiteurs en leur offrant une autoroute pour leur œuvre de désinformation sans aucun contrôle. Les commentaires de ce forum n'apportent généralement aucune valeur ajouté à l'information diffusée par le journal, au contraire. Ces commentaires favorisent en outre la polarisation des esprits des lecteurs de ce journal et accroissent sans aucun contrôle les conséquences néfastes de cette crise. Une manière plus efficace de lutter contre ces malfaiters est donc de leur casser le porte-voix. Il serait plus sain de fermer purement et simplement ce forum. La multiplication des articles redondant et l'utilisation de titres accrocheurs à la limite incorrects est un indicateur sérieux qu'une partie de la rétribution de ce journal se fait au nombre clics. Je reproche aussi à la rédaction de ne pas se rendre compte que cette politique mène à l'impasse de la médiocrité et de la perte de qualité (U. Eco l'a bien mis en évidence). Que le Soir laisse à fesse de bouc l'exclusivité d'être le réceptacle des déjections de notre société. De toute manière, ils sont bien plus efficaces dans ce domaine que ce journal. Fermer ce forum, c'est retrouver une qualité perdue et surtout le contrôle de celle-ci. Pour ce qui est de l'argument de la censure, où est-elle si l'expression dans les autres médias et les manifestations reste accessible. On peut même suggérer au Soir de ré-ouvrir la rubrique courrier des lecteurs comme le fait la Libre. Quelle différence avec ce forum me direz-vous? Sur ce forum, aucun contrôle de ce qui est écrit dans les commentaires n'existe, aucune vérification de l'information, aucune critique ni positive ni négative. Dans la rubrique courrier des lecteurs, au contraire, c'est la rédaction qui choisit positivement ce qui est publié ou qui choisit comme la Libre de rédiger un article qui démonte les fausses affirmations des lecteurs. Dans une rubrique courrier des lecteurs, la rédaction retrouve l'essence même du journalisme : la collecte d'information, le recoupement des sources, la critique des informations et leur contextualisation pédagogique. C'est cette qualité là que j'aimerais tant retrouver dans mon journal favori, Bartet. Le risque auquel j'attire l'attention, c'est que la perte de cette qualité se traduise par une perte de lectorat. C'est pourquoi je suis si virulent. Les premiers signes apparaissent déjà. De moins en moins de commentaires ont une ligne progressiste. N'est-ce pas le signe que les lecteurs qui ont cette sensibilité commencent de plus en plus à déserter ce journal? Jusqu'à sa mort? Ce jour-là, la démocratie belge sera réellement en danger. Parce qu'il n'y aura plus d'espace pour qu'une vision progressiste de celle-ci s'exprime. Vivre dans cette société -là sera assez insupportable. J'espère que tel n'est pas votre dessein.

  • Posté par Bastin Eric, jeudi 25 novembre 2021, 12:30

    La situation commence aussi à rappeler je ne sais plus quel Codeco aux décisions molles faute d'accords politiques (3ème vague ?), suivi, une semaine plus tard, de mesures enfin sérieuses, la dégradation ne laissant plus aucun doute quant à l'urgence.

  • Posté par De Blomme Dimitri, jeudi 25 novembre 2021, 10:07

    Les politiciens sont des colporteurs de bonnes nouvelles, il n'y a plus personne quand il faut prendre des décisions difficiles. La Flandre avec Jambon faisait la fête en septembre avec ces 90% de vaccinés et se réjouissait de vivre comme avant. Pendant ce temps, monsieur Di Rupo faisait le guignole en discothèque sans masque. Bravo les politiciens, ce n'est pas celà qu'on vous demande. Pourquoi la Belgique ne devrait pas prendre de décisions alors que tous les pays voisins ont déjà pris des mesures, serait-on devenu une île ?

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 25 novembre 2021, 9:35

    Si vous voulez rester crédible, delvaux, fermez déjà cette autoroute de désinformation qu'est votre forum et éviter de dupliquer à l'infini vos articles piège à clics qui contribuent à jeter de l'huile sur le feu. C'est irresponsable et indigne de l'héritage laissé par vos prédécesseurs.

  • Posté par L. D., jeudi 25 novembre 2021, 18:29

    Et si vous vous retirez de ce site citoyen Raspe

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Piqûre de rappel

L’injection de la troisième dose est enfin au centre de la stratégie et considérée comme l’élément qui va permettre de continuer à vivre quand même un peu normalement.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs