Accueil Société

Coronavirus: près de 4 Belges sur 10 ont des idées erronées sur les vaccins

Selon une enquête européenne en matière de santé, plus de 38% des Belges pensent erronément que les vaccins peuvent provoquer les maladies contre lesquelles ils doivent les immuniser.

Temps de lecture: 2 min

Plus de 38% des Belges pensent erronément que les vaccins peuvent provoquer les maladies contre lesquelles ils doivent les immuniser, ressort-il d’une enquête européenne en matière de santé, citée dans De Morgen jeudi, et à laquelle l’UCLouvain et les Mutualités libres ont participé.

Plus de la moitié des 1.000 Belges interrogés estiment qu’il est difficile de différencier les informations fiables des informations commerciales. Un Belge sondé sur deux juge aussi qu’il est difficile d’utiliser concrètement les informations collectées sur internet pour améliorer sa santé.

Plus de 90% des sondés en Belgique estiment que la vaccination est importante pour se protéger ainsi que leur famille. Ils sont d’avis que les vaccins, de manière générale, sont efficaces et peuvent empêcher la propagation des maladies. Mais 38,2% d’entre eux craignent aussi que ces vaccins puissent provoquer les maladies contre lesquelles ils doivent les protéger.

C’est pourquoi, surtout en période de pandémie de covid alors que la vaccination est très importante, il convient de consacrer davantage d’efforts pour enseigner les compétences permettant aux gens de trouver de bonnes informations et de les interpréter correctement, selon les Mutualités libres.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par collin liliane, jeudi 25 novembre 2021, 11:36

    Comment peut-on avoir (ou être revenu à) un tel degré d'ignorance dans un pays où tout le monde est scolarisé?

  • Posté par Rambeaux Paul, jeudi 25 novembre 2021, 20:45

    Sur le sujet, je recommande vivement le bouquin de Thomas Boraud, Matière à décision, CNRS Editions. Sans oublier les ouvrages de M. Pessiglione (Les vacances de Momo Sapiens, chez Odile Jacob. Ca oblige à reconsidérer la toute puissance de la raison...

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, jeudi 25 novembre 2021, 18:26

    En effet M. Smyers. Une très bonne raison de laisser ce forum ouvert. Elles sont assez rares pour ne pas le souligner.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, jeudi 25 novembre 2021, 16:28

    Voilà un échange d'idées de haute tenue. Merci.

  • Posté par massacry olivier, jeudi 25 novembre 2021, 16:15

    Mr Rambeaux, d'autres facteurs me semble-t-il doivent aussi être pris en compte, qui se situent entre rationalité et émotions. Le premier est le désir, presque un reflexe, de comprendre simplement les choses, souvent par un lien de causalité immédiat, cela aboutit souvent à la fameuse main invisible, chaque chose ne pouvant être que la cause d'une autre. Ici le virus, son origine ne peut être naturel car nouveau, donc la théorie d'une fuite d'un labo. Les vaccins, trouvé si vite, la preuve que les big pharma sont en causes, ect. De fil en fil on arrive vite au thèse complotiste. Surtout en prenant en compte une caractéristique, déja présente dans la mains invisible, la difficulté de pensé le complexe, à se dégager de la simplicité binaire, le vaccin ( ou le masque, ect) fonctionne oui ou non. Bref une pensée en aplat, comme en art, sans profondeur, sans mise en perspective des éléments, sans relations. Ce dernier point s'imbriquant avec un troisième facteur, l'opposition subjectivité / objectivité. La mise en perspective des éléments permet l'objectivation, démystifiant encore la fameuse " main invisible" est sa logique des choses par une volonté, " le virus est la revenge de Terre-Mere-Nature", ect. Bref tout ces éléments biaisant la réalité, participe pourtant d'une volonté de la comprendre, de l'expliquer. Pour ma part je crois que cette grille de lecture peut s'apprendre par des études. Mais effectivement ce qui est enrageant est le fait que certains manipule à mauvais escient cette grille de lecture, encourageant les simplifications et subjectivités pour accréditer de pseudo-sciendes qui souvent se doublent d'une critique politique.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko