Accueil Le direct Le direct économie

Allemagne: croissance plus faible qu'annoncé au 3e trimestre, la fin d'année inquiète

Le Produit intérieur brut (PIB) allemand a progressé de 1,7% au troisième trimestre, a annoncé jeudi l'institut fédéral des statistiques Destatis, révisant de 0,1 point à la baisse son estimation initiale publiée fin octobre, alors que les inquiétudes planes sur la fin d'année.
Temps de lecture: 2 min

"La reprise de l'économie allemande s'est poursuivie au cours de l'été", indique Destatis dans un communiqué, après une hausse de 2% au deuxième trimestre (également révisé). Sur un an, la première économie a progressé de 2,5% au troisième trimestre, précise l'institut.

Mais les experts s'inquiètent d'une stagnation de la croissance au quatrième trimestre en raison des pénuries de matières premières et de composantes électroniques et de la quatrième vague, particulièrement violente, de la pandémie de Covid-19.

La banque fédérale allemande Bundesbank prévoit déjà une croissance du PIB nulle au quatrième trimestre, et le gouvernement a revu à la baisse son pronostic pour 2021: le ministère de l'Economie table désormais sur une hausse de 2,6% (contre 3,5% encore attendu au printemps), avant 4,1% en 2022.

Le pays a enregistré jeudi un nombre record d'infections en 24h de plus de 70.000 selon l'autorité sanitaire RKI, et le nombre de décès a dépassé le seuil symolique des 100.000.

Alors que les lits en réanimation se remplissent, faisant craindre une saturation des hôpitaux, plusieurs régions allemandes ont renforcé les restrictions pour tenter répondre à la situation sanitaire. Les marchés de Noël ont notamment été annulés en Bavière et en Saxe.

Dans ce contexte, le gouvernement sortant a prolongé mercredi jusqu'en avril 2022 les aides accordées aux entreprises touchées par les fermetures ou baisses de revenus ainsi que le dispositif du chômage partiel.

La quatrième vague de Covid-19 va "nettement ralentir" la conjoncture cet hiver, a récemment expliqué Michael Grömling, expert à l'institut IW, aux journaux régionaux RND.

"Une évolution dynamique de la pandémie devrait limiter l'activité économique car beaucoup renoncent de consommer par crainte d'une infection", a noté auprès des mêmes journaux Veronika Grimm, membre d'un comité d'économistes qui conseille le gouvernement.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Direct économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs