Accueil Économie

Bertrand Piccard: «L’utopie ne sauvera pas le climat, mais bien une meilleure efficience»

Refusant à la fois une décroissance nous menant au chaos social et une croissance nous vouant au désastre écologique, l’explorateur prône la voie du réalisme : celle d’une « croissance qualitative » fondée sur la recherche d’une meilleure efficience.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Economie Temps de lecture: 9 min

Explorateur mondialement connu à la suite de son tour du monde en avion solaire, notamment, Bertrand Piccard a appris de l’aventure du Solar Impulse qu’une meilleure efficience était « la » solution. Non seulement pour faire voler cet avion sans pétrole, mais aussi et surtout pour sauver le monde du désastre climatique. « On peut gagner de l’argent en sauvant l’environnement », assure-t-il, s’appuyant sur plus d’un millier de solutions labellisées par la Fondation Solar Impulse qu’il préside. « Ces solutions sont rentables en protégeant l’environnement plutôt qu’en le détruisant. Et prouvent qu’il est possible de réconcilier l’économie et l’écologie, dans un schéma où tout le monde est gagnant. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs