Accueil Monde Europe

Roumanie: un ancien général pour mettre fin à la crise politique

Ce jeudi, le Parlement roumain a voté en faveur de l’alliance entre les libéraux et les sociaux-démocrates, après trois mois d’instabilité politique. Le libéral Nicolae Ciucã, ex-militaire, devient Premier ministre. Un accord qui décrédibilise le Parti national-libéral et le président Klaus Iohannis.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Encore impensable il y a quelques mois, le Parti social-démocrate (PSD) roumain retrouve sa place au gouvernement après deux ans dans l’opposition. Connu pour ses positions passées à l’encontre de l’État de droit, le parti dirigera le pays aux côtés du Parti national-libéral (PNL) et de l’Union démocratique des Magyars de Roumanie (UDMR). Un retournement de situation pas si inattendu, selon l’analyste Sorin Ioniță, du centre de réflexion Expert Forum : « Certes, c’est surprenant, après les critiques virulentes du PNL vis-à-vis du PSD, mais quand on regarde de plus près, ces deux grands partis ne sont pas si différents dans leur façon de faire la politique. Ils sont conservateurs, clientélistes et bien implantés dans les territoires. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Variant omicron: les cas se multiplient en Europe et dans le monde

Le variant omicron du coronavirus, originaire d’Afrique du Sud, gagne petit à petit l’Europe. En effet, depuis vendredi, les annonces de premiers cas détectés dans différents pays européens se sont enchaînées. D’autres pays, comme le Canada, Israël ou encore Hong Kong ont également détecté de nouveaux cas.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs