Accueil Le direct Le direct économie

Des victimes de phishing lancent une procédure collective contre Argenta

Des victimes de phishing ont manifesté jeudi midi devant le siège de la banque Argenta à Anvers. Elles reprochent à l'institution de ne pas régler correctement leur problème d'escroquerie en ligne. Les initiateurs de cette action ont également adressé une citation à comparaître à l'égard de la banque, une première en Belgique, selon eux.
Temps de lecture: 1 min

Une trentaine de victimes escroquées à hauteur de 600.000 euros environ se sont rassemblées afin de mieux défendre leurs intérêts. Les victimes s'étaient d'abord adressées par écrit, comme recommandé, au service phishing d'Argenta, mais la réaction a tellement traîné que l'argent versé n'a jamais pu être récupéré, expliquent les personnes lésées. Le service en question aurait toujours pointé la responsabilité des clients. 

Les victimes s'appuient également sur les conclusions tirées par le médiateur des finances, qui pointent un manque de réactivité dans le chef d'Argenta, outre des services difficiles à joindre. Une tentative d'arrangement à l'amiable avec la banque n'a rien donné. 

Argenta a indiqué de son côté qu'elle allait collaborer pleinement à cette procédure collective. Elle ajoute que le phishing est un phénomène social d'une certaine ampleur. "Toutes les institutions financières, dont Argenta, attirent l'attention sur ce problème dans toutes ses composantes. Et Argenta prend constamment des mesures techniques en vue de prévenir le phishing."

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Direct économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs