Accueil Société

Un premier vaccin approuvé pour les 5-11 ans en Europe: ce qu’il faut savoir

Le régulateur européen a autorisé jeudi l’administration aux enfants de 5 à 11 ans du vaccin anti covid de Pfizer, premier sérum à être approuvé en Europe pour cette tranche d’âge particulièrement touchée par la nouvelle vague du virus.

Temps de lecture: 2 min

Hors du continent européen, le vaccin de Pfizer a déjà été approuvé pour les enfants de 5 à 11 ans dans certains pays, dont les Etats-Unis, Israël et le Canada.

« Je suis heureux de vous annoncer qu’à partir d’aujourd’hui Comirnaty (le nom commercial du vaccin, NDLR) a reçu l’approbation pour les enfants de cinq à 11 ans », a déclaré Marco Cavaleri, chef de la stratégie vaccinale de l’Agence européenne des médicaments (EMA), basée à Amsterdam.

Ce vaccin à ARN messager est déjà autorisé pour les enfants de plus de 12 ans dans les 27 pays de l’UE.

Les enfants de 5 à 11 ans recevront un tiers de la dose utilisée pour les personnes plus âgées, en deux injections espacées de trois semaines, a expliqué dans un communiqué le régulateur européen.

Aux Pays-Bas, pays confronté à une reprise épidémique et où l’agence européenne a son siège, les enfants de moins de 12 ans sont le groupe dans lequel le virus progresse le plus vite actuellement.

Une grande efficacité

« Nous savons que le covid sévère et la mort restent assez rares chez les enfants, mais une maladie de toute gravité survient à tous les âges pédiatriques », a déclaré M. Cavaleri lors d’une réunion publique en ligne.

« De plus, une transmission élevée entraîne une augmentation des hospitalisations chez les enfants de tous âges », a-t-il ajouté.

Le vaccin a démontré une efficacité de 90,7 % lors d’un essai réalisé sur deux mille jeunes enfants de cette classe d’âge, a-t-il indiqué.

Les effets secondaires, qui peuvent durer quelques jours, ont été jugés « légers ou modérés » et peuvent se manifester sous la forme d’une douleur localisée à l’endroit de l’injection, d’une fatigue, de maux de tête, de douleurs musculaires ou d’un rhume.

Le régulateur « a donc conclu que les bénéfices du Comirnaty chez les enfants de 5 à 11 ans dépassent les risques, particulièrement chez ceux qui présentent des comorbidités augmentant le risque de contracter une forme grave du covid », selon le communiqué.

Mais la sûreté du vaccin Pfizer chez les enfants « continuera d’être surveillée de près », a souligné l’EMA.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko