Accueil Société

Bruxelles: la manifestation des chauffeurs Uber cause de gros embarras de circulation (photos et vidéo)

Des centaines de chauffeurs sont descendus dans les rues à Bruxelles jeudi pour protester contre l’arrêt de la cour d’appel qui les empêche de travailler via l’application Uber. Ce qui a engendré de gros embarras de circulation.

Temps de lecture: 2 min

Suite à la manifestation, les tunnels suivants étaient fermés : tunnel Madou direction Midi, tunnels Arts-Loi et Trône dans les deux sens (Midi/Basilique), tunnels Tervueren, Cinquantenaire et Loi direction Centre. Il existe également des perturbations dans la rue Belliard, au niveau de l’entrée du tunnel Belliard. Bruxelles Mobilité a indiqué sur Twitter que de fortes perturbations persistaient dans le centre de Bruxelles ce jeudi soir, malgré la fin de la manifestation.

La petite ceinture (R20) ainsi que la rue de la Loi (N3) sont également des secteurs à éviter.

Pourquoi protestent-ils ?

Le gouvernement bruxellois a conclu jeudi un accord sur la réforme des services de taxis et des services de location de véhicules avec chauffeur (services VVB). C’est ce qu’a annoncé le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort.

Le texte doit fournir un cadre juridiquement sûr et fiable pour l’ensemble du secteur professionnel, précise-t-il. Il s’agit d’associations de conducteurs, d’associations d’opérateurs et de plateformes.

L’accord intervient juste après que la cour d’appel de Bruxelles a décidé mercredi que les chauffeurs ne peuvent plus travailler avec l’application Uber. Des centaines de chauffeurs Uber sont descendus dans la rue mercredi et jeudi, bloquant les tunnels Botanique et Rogier. Le gouvernement bruxellois recherche activement une solution temporaire à la situation créée par le jugement et l’attitude d’Uber, « en attendant l’approbation de la réforme », a-t-il déclaré jeudi.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, jeudi 25 novembre 2021, 19:19

    On va donc devoir se rabattre sur la mafia des compagnies de taxi; voitures sales, chauffeurs peu aimables, pas moyen de payer par carte (histoire qu’ils puissent faire du black tranquillou)… super.

  • Posté par Constant Depiereux, jeudi 25 novembre 2021, 17:31

    A force de tergiverser et d'adopter des demi-mesures, nos politiques ont laisser se développer le chancre UBER, abcès purulent qui aujourd'hui éclate en créant la pauvreté économique de ses affiliés. Et la même situation se reproduira lorsqu'ils se décideront enfin à mettre de l'ordre chez Deliveroo ou AirB&B.

  • Posté par Moriaux Raymond, jeudi 25 novembre 2021, 17:15

    Quelle chienlit ! Qu'ils se fassent engager dans des entreprises qui fonctionnent légalement au lieu de se comporter comme des sauvages totalement manipulés par des gangsters. La loi est la loi et la justice a tranché. On n'est pas au farwest nom de .... ! Où restent nos shérifs ?

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko