Accueil Société Régions Bruxelles

La zone de police Bruxelles-Capitale et Ixelles condamnée pour harcèlement moral

Le tribunal a condamné la zone à payer à la victime une somme de 1.530,37 euros, relative à des frais médicaux, une somme de 8.000 euros à titre de dommage moral.

Temps de lecture: 2 min

Le tribunal du travail de Bruxelles a condamné lundi la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles à indemniser une policière, victime de harcèlement moral, à hauteur d’environ 9.500 euros. Défendue par Me Hervé Hérion, l’inspectrice a ainsi obtenu gain de cause.

« Madame […] a été victime d’un harcèlement moral dans l’exercice de ses fonctions au sein de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles », établit le jugement, dont Belga a pris connaissance jeudi. Le tribunal a condamné la zone à payer à la victime une somme de 1.530,37 euros, relative à des frais médicaux, une somme de 8.000 euros à titre de dommage moral, et a dit que « 189 jours de congé maladie doivent être considérés en lien causal avec le harcèlement moral subi (…) et ne peuvent en conséquence être comptabilisés dans le calcul de ses absences pour cause de maladie (…) ».

En 2018, une conseillère en prévention sur les aspects psychosociaux avait conclu que la manière dont une commissaire de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles procédait à l’égard de cette inspectrice sous ses ordres n’était pas appropriée. Le psychologue de la plaignante avait également affirmé que sa patiente souffrait d’un burn-out sévère imputable à des violences psychologiques vécues au travail.

Plus tôt, en 2016, la zone avait organisé un audit quant à la manière dont cette commissaire gérait son service. Elle avait alors fait elle-même un premier constat : plusieurs policiers se plaignaient de l’attitude de la haute fonctionnaire.

En mai 2019, l’inspectrice avait alors expressément demandé à son employeur de prendre des mesures concrètes pour faire cesser le harcèlement dont elle était victime. Un mois plus tard, la direction de la zone avait décidé de muter la commissaire dans un autre service.

> UberX forcé à l’inactivité dès vendredi soir à Bruxelles

> 5 ans avec sursis, confiscation de 4 millions d'euros: Dejan Veljkovic est le premier repenti de Belgique

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo