Accueil Société

«Toucher à l’économie provoquera un bain de sang»: les indépendants inquiets avant le Codeco avancé à vendredi

Pour le syndicat, « les indépendants ont déjà payé suffisamment le prix fort sans qu’il soit prouvé que la fermeture des secteurs ait un quelconque effet sur les infections au coronavirus ».

Temps de lecture: 2 min

« Toucher à l’économie provoquera un bain de sang », fait savoir jeudi le Syndicat neutre pour indépendants (SNI) dans un communiqué à la veille d’un nouveau Comité de concertation prévu vendredi pour envisager de nouvelles mesures pour endiguer la propagation de coronavirus. « Proposez un plan solide pour lutter contre les vrais foyers de contamination et pour convaincre les personnes non vaccinées, car nous ne participerons pas à un nouveau cycle de mesures de football panique. Ne mettez pas à nouveau la tête de nos indépendants sous l’eau ! », ajoute le SNI.

Pour le syndicat, « les indépendants ont déjà payé suffisamment le prix fort sans qu’il soit prouvé que la fermeture des secteurs ait un quelconque effet sur les infections au coronavirus ». « Le gouvernement doit enfin prendre ses responsabilités et convaincre par tous les moyens les réticents à la vaccination de se faire vacciner », précise-t-il.

Le SNI rappelle dans sa communication que décembre est le mois de l’année le plus important en termes de chiffre d’affaires. « Le restreindre en introduisant à nouveau des mesures plus strictes signifierait un nouveau désastre », martèle-t-il.

Le Comité de concertation aura lieu ce vendredi à 8h00. Celui-ci se penchera sur la situation sanitaire, alors que les contaminations au Covid-19 ont atteint lundi un chiffre record en Belgique depuis le début de la pandémie avec 23.621 cas.

> Coronavirus : les experts européens en état d’alerte

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Delikovic Dogan, vendredi 26 novembre 2021, 3:05

    Mais est-ce vraiment étonnant ? Avec n'importe quel gouvernement où siègent des libéraux le tabou absolu est l'économie et les chiffres... Peu importe qu'il y ait encore 10, 20 ou 30.000 morts dans ce pays, du moment que les chiffres e la ''reprise économique'' soient satisfaisants c'est réellement tout ce qui compte à leurs yeux. Les morts seront jetés sur l'autel du libéralisme, de la finance et du marché unique mondialisé.

  • Posté par Delikovic Dogan, vendredi 26 novembre 2021, 2:59

    Ne pas toucher à l'économie provoquera un bain de sang, tout court...

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 25 novembre 2021, 22:43

    Combien de morts seront nécessaires pour qu'ils comprennent? A moins qu'ils cherchent à cyniquement en augmenter le nombre? On ne paye pas de pension à un mort. Chaque mort est une économie récurrente en sécurité sociale. De quoi réduire les impôts peut être? Pas de chance, ces morts sont aussi des clients. A ben, on n'y avait pas pensé!

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko