Accueil Société

Comité de concertation avancé à vendredi: de nouvelles mesures fortes et immédiates sont attendues

Face à la situation sanitaire alarmante, un nouveau Comité de concertation aura lieu ce vendredi. Le Premier ministre et le ministre de la Santé se sont exprimés à la Chambre. Frank Vandenbroucke a prévenu qu’il allait « plaider demain pour des mesures fermes ».

Temps de lecture: 4 min

Le fédéral et les entités fédérées vont se réunir lors d’un nouveau Comité de concertation (Codeco) ce vendredi matin à 8 heures, le Premier ministre l’a confirmé à la Chambre. Ces derniers jours, de nombreux experts ont laissé entendre que les mesures sanitaires actuelles ne sont pas suffisantes.

Cette réunion se tiendra à peine une semaine après le dernier Codeco à l’issue duquel les ministres des différents niveaux de pouvoir avaient convenu de se revoir… l’année prochaine. Il était alors question d’étendre le port du masque et le télétravail, d’assortir le Covid Safe Ticket d’autres mesures et d’insister encore sur les mesures de précaution.

Le Premier ministre a eu ces dernières heures de nombreux contacts politiques. Il a également longuement discuté avec le commissaire Corona Pedro Facon pour analyser en détail la situation épidémiologique, en particulier la situation dans les unités de soins intensifs et au niveau des soins de première ligne. Alexander De Croo a également eu un contact avec ses collègues néerlandais et luxembourgeois Mark Rutte et Xavier Bettel pour discuter de la situation sanitaire.

Quelles mesures ?

Elles seront discutées ce soir et demain. Le Premier ministre souhaite travailler sur trois axes : l’accélération des vaccinations/boosters, les mesures visant à soulager le secteur des soins de santé et plusieurs mesures non médicales.

En effet, la situation épidémiologique en Belgique commence vraiment à avoir mauvaise allure. Le nombre moyen d’admissions à l’hôpital est désormais supérieur au pic de la troisième vague. Et la tendance actuelle (+19,4 % par semaine) ne laisse pas entrevoir d’amélioration imminente.

Frank Vandenbroucke a prévenu qu’il allait plaider pour des mesures fortes. « Il faudra prendre de nouvelles mesures dans l’enseignement, les loisirs et le travail. Certaines activités devront être interrompues. », a-t-il déjà prévenu.

La vaccination

Alexander De Croo et Frank Vandenbroucke ont réaffirmé l’importance de la vaccination. Le comité de concertation a décidé vendredi dernier d’offrir une dose de rappel (« booster ») à tous les Belges. Une conférence interministérielle de la santé se réunira samedi à ce sujet. « Les pays aujourd’hui les plus vaccinés souffrent moins que les pays moins vaccinés », a assuré M. De Croo.

Dans la majorité, le constat du Premier ministre était partagé. « La pression sur notre système de soins de santé est intenable », a dit Laurence Hennuy (Ecolo). « Nous sommes très attentifs à cette situation qui est affolante », a renchéri Vincent Scourneau (MR) qui a mis en avant la nécessité d’une communication claire, précise et globalisée sur la 3e dose de vaccin.

Dans l’opposition, le CDH a regretté l’occasion manquée du dernier Comité de concertation. « Vous avez réagi trop tard et trop légèrement », a lancé Catherine Fonck.

Le gouvernement fédéral se réunira au préalable jeudi à 20 heures en comité restreint, a précisé le cabinet du Premier ministre.

23.621 cas positifs en Belgique

Le lundi 22 novembre, 23.621 cas positifs ont été détectés en Belgique. Même si ce chiffre est toujours provisoire, il s’agit déjà d’un record absolu en termes de nombres de cas détectés depuis le début de la pandémie.

Mais ce record s’explique en partie par le fait que l’on réalise aujourd’hui quasi deux fois plus de tests que lors de la deuxième vague. Il y a donc moins de cas qui échappent aux radars que l’an dernier.

La situation sanitaire en Belgique commence vraiment à avoir mauvaise allure. Le nombre moyen d’admissions à l’hôpital est désormais supérieur au pic de la troisième vague. Et la tendance actuelle (+19,4 % par semaine) ne laisse pas entrevoir d’amélioration imminente.

Cela se traduit par une hausse régulière du nombre de lits de soins intensifs occupés par des patients covid. On est aujourd’hui à 654 lits. Mais au rythme de croissance actuel, on dépassera les 1.000 lits dans 16 jours. De quoi mettre les hôpitaux fortement sous pression.

Face à cette situation, depuis quelques jours plusieurs ministres soutenaient qu’un nouveau Comité de concertation pourrait se réunir pour décider de nouvelles mesures.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Smyers Jean-pierre, vendredi 26 novembre 2021, 14:17

    Virus 1 - Codeco 0

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko