Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles révolutionne le financement des cultes

La Région bruxelloise devient la seule autorité compétente pour intervenir financièrement dans les déficits des fabriques d’églises sur son territoire. Les cultes sont invités à mieux gérer leur patrimoine, quitte à fusionner les fabriques ou devoir vendre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 5 min

La réglementation bruxelloise héritée du Concordat napoléonien, visant « une paix sociale et religieuse avec le culte catholique », a fait son temps, jugée trop complexe, peu adaptée à l’époque, et inégalitaire entre les cultes reconnus. Jusqu’à présent, seuls les fabriques d’église orthodoxe et des communautés islamiques relèvent du financement régional, avec la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule. La gestion des fabriques d’églises catholique, protestante, anglicane et israélite est assumée par les communes, parfois selon une clef de répartition comme c’est le cas pour la basilique de Koekelberg qui dépend également de Jette, Berchem et Ganshoren.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Van Huele Catherine, vendredi 26 novembre 2021, 15:01

    "Les conseils d’administration des établissements devront être composés de cinq membres, dont deux tiers du même sexe." Ce qui n'exclut pas que les 5 membres soient du même sexe... Et 2/3 de 5 personnes, ça fait combien ? Ne devrait-on pas écrire "dont 2/5 sont du même sexe " ?

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs