Accueil Société Enseignement

Coronavirus: les absences dans l’enseignement fondamental en forte hausse

Plus d’un élève sur dix est absent dans l’enseignement fondamental. La hausse est de 59 % sur les trois dernières semaines. Dans le secondaire par contre, la tendance reste stable.

Temps de lecture: 2 min

Le baromètre de l’absentéisme dans l’enseignement catholique mis au point par le Segec (le Secrétariat général de l’enseignement catholique, qui scolarise environ la moitié des élèves francophones) est à l’image de la situation sanitaire, particulièrement dans le fondamental. 11 % des élèves et 10 % des enseignants sont absents. Ce sont les mêmes données qu’à la veille de la Toussaint. Ces chiffres avaient ensuite diminué au lendemain des congés, pour repartir à la hausse à partir de mi-novembre. La semaine dernière, on comptait respectivement 8,3 % et 8,2 % des élèves et des enseignants en maladie, soit un sur 12 environ. Nous sommes désormais à un sur neuf et un sur dix. L’impact du férié du 11 novembre suivi, dans certaines régions, d’un congé pédagogique n’aura donc pas eu l’effet bénéfique espéré sur le taux d’absentéisme dans les écoles. Notons cependant que pour les directions, l’absentéisme recule de 6,2 % à 4.65 %.

Du côté des secondaires, la part d’élèves absents passe de 8,5 % la semaine dernière à 8,8 % celle-ci. Il faut cependant noter une augmentation de 17 % depuis la fin des vacances de Toussaint.

Encore quatre semaines avant le prochain congé

« Ces données mettent en évidence une recrudescence de l’épidémie dans les écoles comme dans le reste de la société. Comme on l’observe depuis de nombreux mois, l’augmentation des absences a, au cours des trois dernières semaines, été significativement plus importante au fondamental qu’au secondaire », commente Etienne Michel, directeur général du Segec. « En définitive, l’évolution actuelle des données chiffrées peut être rapprochée de celle qui est intervenue à la veille des vacances du carnaval de l’année scolaire 2020-21. Quatre semaines nous séparent toutefois encore du congé de Noël ce qui, de notre point de vue, n’est pas sans susciter de réelles questions. »

Des questions sur les mesures additionnelles à implémenter dans la société, donc aussi à l’école. Le Codeco, avancé à ce vendredi matin, amènera peut-être des éléments de réponse.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Raspe Eric, jeudi 25 novembre 2021, 22:44

    Même si une hirondelle ne fait pas le printemps et qu'il faille éviter les généralisations hâtives, la mésaventure du Premier Ministre Castex contaminé par sa fille de 11 ans démontre que les jeunes enfants peuvent participer activement aux chaînes de transmission du virus. Avec le virus initial, à cause de l'expression plus faible de la serrure qui permet l'entrée du virus dans leurs cellules et à cause de l'activité plus élevée de la première ligne de défense de notre système immunitaire chez les jeunes, ceux-ci étaient naturellement relativement protégés du virus. Avec un variant delta qui produit 1000X plus de particules virales par personne infectée et qui pénètre plus vite dans nos cellules et donc a besoin de moins de particules virales pour infecter un sujet que la souche initiale, cette protection dont jouissait les plus jeunes a disparu. J'espère que les contraintes auxquelles sont soumis plusieurs des ministres du gouvernement belge suite à leur contact avec monsieur Castex feront réfléchir leurs collègues d'autres niveaux de pouvoir. Il faut qu'il comprennent les conséquences des nouvelles caractéristiques du virus et des dangers qu'elles apportent. Surtout, qu'ils abandonnent l'idée d'envoyer sans aucune protection nos chers enfants en première ligne d'exposition au virus. Il ne faut pas tergiverser pour vacciner nos enfants et dès maintenant se résoudre à leur faire porter un masque même si c'est pénible. Cela permettra d'éviter une situation pire : la fermeture des classes ou des écoles. Finalement qui sont réellement les bourreaux d'enfants? Ceux qui ont compris les dangers du variant delta et veulent les éviter aux enfants ou ceux qui imposent de ne rien faire?

  • Posté par massacry olivier, jeudi 25 novembre 2021, 22:21

    M'enfin comment est-ce possible, Mme Désir nous assurait que la situation était sous contrôle...

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs