Accueil Opinions Éditos

Et voilà le Codeco de rattrapage: sacré test de cohésion et de communication

Les valses-hésitations politiques des derniers jours, alors que les chiffres et les experts alertaient l’opinion, vont poser un problème complémentaire de crédibilité.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Une salve d’annonces difficiles, c’est ce qu’on attend pour ce vendredi. On a donc droit à un Codeco de rattrapage, qui complétera le dispositif trop peu tranchant annoncé la semaine dernière. Les deux ans que nous venons de traverser nous l’ont pourtant appris : cela ne sert à rien de prendre des demi-mesures, de promettre la lune ou des jours meilleurs tant qu’on n’a pas le sentiment que le virus ou son énième variant n’est pas « sous contrôle » – et qu’en tout cas, les hôpitaux ne sont plus débordés.

Il y a une semaine, le Codeco imposait le retour du télétravail quatre jours par semaine, mais en promettant dans la foulée qu’on repasserait très vite à trois jours. Parce que les patrons, FEB en tête, refusaient l’idée et qu’il fallait leur donner des gages ou ne pas trop les fâcher ? Quelle prise de risque inutile !

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, samedi 27 novembre 2021, 0:25

    Mme DELVAUX; je crois qu'en tant que "éditorialiste en chef" ... il serait bon de vous faire relire par une personne plus compétente que vous , à moins de vouloir réduire LE SOIR à un vulgaire "tabloïd" populeux genre France Dimanche ou Ici Paris! Etes-vous sérieuse lorsque vous prétendez -doctement- « qu’il ne sert à rien de prendre des demi-mesures tant que … » ? Le monde où nous vivons n’est pas « binaire » comme des ordinateurs : il existe –heureusement- la nuance de la « progressivité » qui fait de nous les humains que nous sommes ; ne vous en déplaise !

  • Posté par Martin Roland, vendredi 26 novembre 2021, 22:31

    "Le bon sens est le bouclier que l'intelligence brandit quand elle est fatiguée d'argumenter." Ch. Dantzig. Le bon sens: vaccin - masque - distanciation - aération = les 4 Mousquetaires ! What else ?

  • Posté par J.-M. Tameyre, vendredi 26 novembre 2021, 11:17

    Il est certain que Le Soir prend des positions de plus en plus polarisées sur des sujets polémiques ( par exemple la grève de la faim des sans-papiers). Il est donc normal que certains foromeurs se sentent pousser des aigles à répandre des informations très manifestement fausses (sur le Covid). C'est contraire à la charte que Le Soir s'est lui-même donnée mais qu'il ne respecte pas ! Bref, tout le crédit qu'on pourrait encore donné à vos éditoriaux, même parfois clivant, s'envole. Je crois de moins en moins que votre journal puisse encore servir à emballer les épluchures.

  • Posté par Raspe Eric, vendredi 26 novembre 2021, 8:50

    Question crédibilité, le problème se pose clairement pour votre journal, delvaux. Veuillez noter que des propositions de faux certificats en ligne circulent sur ce forum (voir le fil des commentaires de l'article (https://www.lesoir.be/408689/article/2021-11-25/coronavirus-la-3e-dose-sera-necessaire-pour-un-cst-valable#comment-378002). C'est tout simplement intolérable! C'est pourquoi je milite pour la fermeture de ce forum que vous n'arrivez pas à contrôler. C'est une question de qualité, de cohérence, de crédibilité. Remplacez-le par la vieille rubrique courrier des lecteurs comme votre concurrent, la Libre l'a fait. Sur ce forum, aucun contrôle de ce qui est écrit dans les commentaires n'existe, aucune vérification de l'information, aucune critique ni positive ni négative. On peut y multiplier automatiquement ses commentaires pour cacher ceux des autres pendant des jours avant d'avoir une réaction de votre part. On peut y appeler impunément à la prise d'armes et donc à la violence. On peut y marteler répétitivement des mensonges qui visent à nuire à la réponse de notre société au virus. Dans la rubrique courrier des lecteurs, au contraire, c'est la rédaction qui choisit positivement ce qui est publié ou qui choisit comme la Libre de rédiger un article qui démonte les fausses affirmations des lecteurs. Dans une rubrique courrier des lecteurs, la rédaction retrouve l'essence même du journalisme : la collecte d'information, le recoupement des sources, la critique des informations et leur contextualisation pédagogique. C'est cette qualité là que j'aimerais tant retrouver dans mon journal favori. Le risque auquel j'attire l'attention, c'est que la perte de la qualité de votre journal, delvaux se traduise par une perte de lectorat. C'est pourquoi je suis si virulent. Les premiers signes apparaissent déjà. De moins en moins de commentaires ont une ligne progressiste. N'est-ce pas le signe que les lecteurs qui ont cette sensibilité commencent de plus en plus à déserter ce journal? Jusqu'à sa mort? Ce jour-là, la démocratie belge sera réellement en danger. Parce qu'il n'y aura plus d'espace pour qu'une vision progressiste de celle-ci s'exprime. Vivre dans cette société -là sera assez insupportable. Vous avez à cet égard une responsabilité écrasante. Asumez-là. La multiplication des articles redondants et l'utilisation de titres accrocheurs à la limite incorrects est un indicateur sérieux qu'une partie de la rétribution de ce journal se fait au nombre clics. Cette politique mène à l'impasse de la médiocrité et de la perte de qualité (U. Eco l'a bien mis en évidence). Que le Soir laisse à fesse de bouc l'exclusivité d'être le réceptacle des déjections de notre société. De toute manière, ils sont bien plus efficaces dans ce domaine que ce journal.

  • Posté par Raspe Eric, vendredi 26 novembre 2021, 19:03

    Visiblement staquet a un gros soucis de compréhension de la démarche scientifique. Il a déjà fait le coup avec l'hcq. Reprenons : on émet une hypothèse sur base de données précédentes, on fait une expérience (pour le papier hongrois, une étude clinique), on analyse les données et on adopte l'hypothèse comme vérité scientifique du moment que si plusieurs études indépendantes donnent des résultats concordants qui sont eux-mêmes cohérents avec toutes les observations. Pour le vaccin chinois, des observations sur le terrain initialement au Chili mais ensuite au Bahrein, en Mongolie et de manière frappante en Indonésie où plus de 350 professionnels de la santé ayant reçu les deux doses de Sinovac ont été contaminés avec le virus Sars-CoV-2 à la mi-juin. En outre, aux Seychelles, un tiers des nouveaux cas de Covid-19 enregistrés début mai concernait des individus ayant eu leurs deux doses du vaccin (Sinopharm. https://www.france24.com/fr/asie-pacifique/20210623-covid-19-des-rebonds-de-contaminations-font-douter-de-l-efficacit%C3%A9-des-vaccins-chinois). Un article scientifique a même été publié sur la sujet (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8220286/pdf/main.pdf). A tout le moins, l'efficacité du vaccin chinois reste controversée. Comme dirait monsieur Verwilghem, l'un de vous deux ment! En ce qui concerne le vaccin russe, des problèmes avec les données de l'article publié par l'équipe russe ont été mis en évidence (https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(21)00899-0/). Comme je l'ai souligné par le passé, le vaccin russe utilise deux adénovirus, ad26 comme le vaccin J&J mais aussi ad5. Le premier virus est peu reconnu par le système immunitaire des populations humaines (sérotype minoritaire). Ce n'est pas le cas pour ad5 auquel une grande partie des populations humaines a été confrontée dans le passé et on contre lequel ces populations ont dressé une réponse immune. Dans ces populations, le vecteur viral sera en partie neutralisé avant d'instruire nos cellules à produire la protéine S de Sars-cov2 (https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC8352655/pdf/main.pdf). Avant de dire que cet article infirme que les vaccins russes et chinois posent problème, de s'en réjouir et de l'utiliser pour tenter de décrédibiliser une personne, il est plus prudent d'attendre que les données hongroises soient confirmées de manière indépendante. D'autant que parmi les auteurs on retrouve par exemple G Surjan dont l'affiliation est Ministry of Human Resources, Budapest, Hungary, soit le gouvernement Orban! Indépendante vraiment l'étude? Mais au delà de la polémique sur ces vaccins, même si mon jugement était excessif dans ce cas, ce n'est qu'un jugement parmi tant d'autres qui sont fondés sur des données et des études solides. Par contre, on ne peut pas en dire autant de vos interventions et de celles de vos compagnons de délire, les dedecker, peeters, bonimenteurs... Dans vos cas, c'est 100% de mensonges, manipulations et arnaques. Vous êtes donc très mal placé pour juger. Encore une fois, le nombre de vos réaction est la meilleure preuve de la panique qui vous habite à l'idée que ce forum soit fermé. Pour la suite, je conserve la trace de notre échange. Si par malheur pour vous des doutes apparaissent à propos de l'étude hongroise, je ne vous louperai pas.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs