Accueil Léna

Rassurez-vous, Clubhouse n’a pas dit son dernier mot

L’application vocale, qui a explosé pendant le confinement, n’est pas vouée à disparaître. « La voix est le fondement de la civilisation partout dans le monde », professe son créateur, Paul Davison.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Cela faisait longtemps que Rohan et moi voulions faire quelque chose ensemble. Nous nous connaissons depuis plus de dix ans et en 2019, nous nous sommes dit que le moment était venu. Que voulions-nous développer ? Un réseau social basé sur la chose la plus authentique qui soit : la voix. C’est ainsi qu’est né notre projet, celui d’amener des personnes du monde entier à se rassembler pour participer à des conversations intéressantes. L’objectif était de créer un nouveau type d’interaction humaine permettant aux gens de parler autant qu’ils le veulent et de ce qu’ils veulent. » Paul Davison est le PDG de Clubhouse, la plateforme basée à Los Angeles qui, pendant le confinement, a connu un véritable boom, avec 10 millions d’abonnés à travers le monde.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs