Accueil Économie Mon argent

Le «loyer de référence» devra désormais figurer dans les baux bruxellois

A partir du premier décembre, tout contrat de location signé à Bruxelles devra comprendre le loyer de référence de la grille indicative des loyers. La première d’une série de mesures destinées à lutter contre les loyers abusifs.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Il s’agit d’un premier pas dans la lutte lancée par la majorité bruxelloise contre les loyers abusifs. Dès le premier décembre prochain, les contrats de bail signés dans la capitale devront contenir une nouvelle ligne : le « loyer de référence » du logement ou la fourchette de loyers autour de ce « loyer de référence ». Ce changement est prévu par une ordonnance votée en octobre et parue ce lundi au Moniteur belge.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Marlier Jacques, lundi 29 novembre 2021, 8:57

    Tout n'est pas à jeter dans cette notion de loyer de référence. Il est probable que la majorité des gens (tant locataires que propriétaires) ne savent pas trop bien ce qu'il est raisonnable de (faire) payer. Il en est de même pour les chicons et les choux de Bruxelles, après tout.

  • Posté par L. D., lundi 29 novembre 2021, 18:22

    Totalement en désaccord avec vous, cette directive et la réforme fiscale qui se prépare risque de chasser les rentiers et de faire exploser le prix des loyers au lieu de les maintenir raisonnables.

  • Posté par Heymbeeck Joseph, dimanche 28 novembre 2021, 14:19

    il n'y a pas le loyer abusif. Si le prix ne convient pas, on va voir ailleurs. A ce rythme là, dans quelque temps, TOUS les restos à Bruxelles devront proposer des menus à 10 euros...

  • Posté par collin liliane, dimanche 28 novembre 2021, 13:25

    Vraiment à la grosse louche. Dans une même commune ou dans un même quartier, tous les logements ne se valent pas, même s'ils ont en gros les mêmes caractéristiques. Exemple: un appartement situé sur un axe de circulation important vaut bien moins que le même logement situé dans une rue calme.

  • Posté par J.-M. Tameyre, dimanche 28 novembre 2021, 11:03

    Je note bien que les Agences Immobilières Sociales ne sont par exemple pas obligées à se conformer à la fourchette basse du barème indicatif. En son temps, j'ai eu une "proposition" de l'AIS à 520€ pour un appartement qui se louait 750€ très rapidement dans le quartier. -30% de rabais à condition que je m'engage à 10. 000€ de rénovations diverses (soit 2 ans perdus) pour un appart entièrement rénové 10 ans plus tôt et... où j'habitais. Bref, j'ai vendu dans la semaine au prix du marché. La vérité est que le logement à Bruxelles est un ramassis de courte vue et d'incompétence, qui veut faire payer son incurie par le privé.

Plus de commentaires

Aussi en Mon argent

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs