Accueil Société

Les enfants de Lantin seraient aussi en danger

Pour la bourgmestre, un drame aux lourdes conséquences pourrait survenir à tout moment.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

L’audience de référé s’est déroulée ce mardi matin devant le tribunal de 1ère instance de Liège. Ce sont les départements de la Justice et de l’Intérieur qui sont visés par la citation lancée par la commune de Juprelle (qui abrite la prison de Lantin), la bourgmestre de Juprelle et la zone de police Basse-Meuse.

La grève des gardiens de prison touche particulièrement Lantin et ses 900 détenus (550 en préventive et 350 en maison de peine) : «  J’ai reçu un rapport de la direction qui était plus qu’alarmant, confie la bourgmestre de Juprelle. J’ai dépêché les pompiers sur place et leur rapport était encore plus alarmant… La situation s’aggrave de jour en jour, des détenus se barricadent dans leur cellule et y mettent le feu ». Le système d’alerte incendie est défaillant et les canalisations d’eau ont été détériorées : samedi, la prison de Lantin ne disposait pas d’une goutte d’eau pour faire face à un éventuel foyer d’incendie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs