Accueil Société

Fabienne Glowacz (ULiège): «La population n’est pas prête à réduire le nombre de ses contacts rapprochés»

Avec la vaccination, l’espoir d’un retour à la normale était dans tous les esprits. « Ces nouvelles mesures font l’effet d’un choc », atteste la psychologue Fabienne Glowacz. Elle estime que les Belges sont prêts à les accepter, tant que cela n’impacte pas leur sphère intime.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Fabienne Glowacz est directrice de l’unité de recherche ARCH (adaptation résilience et changement) au sein de la faculté de psychologie de l’Université de Liège. Egalement membre du groupe d’experts « Psychologie et Corona », elle estime que les Belges sont prêts à accepter de nouvelles mesures, pour autant qu’elles ne portent pas atteinte aux contacts rapprochés.

La population est-elle capable de se remettre, une nouvelle fois, dans un esprit combatif ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par lambert viviane, dimanche 28 novembre 2021, 18:19

    Ah les psy! Une communauté de docteur Folamour bien néfastes à la société. .

  • Posté par lambert viviane, dimanche 28 novembre 2021, 18:19

    Ah les psy! Une communauté de docteur Folamour bien néfastes à la société. .

  • Posté par collin liliane, dimanche 28 novembre 2021, 14:12

    A lire: " Le pouvoir des psychologues".

  • Posté par massacry olivier, dimanche 28 novembre 2021, 16:29

    A décharge lire aussi Howard Buten, Pontalis, Bauchau, ect.

  • Posté par M. G., dimanche 28 novembre 2021, 12:05

    Quel scoop .....

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs