Accueil Société

Des arrêts maladie pour faire grève à peu de frais?

Le nombre de congés médicaux a fortement augmenté avec la grève, mais pas dans les proportions qu’on leur prête.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 3 min

La grève des agents pénitentiaires est-elle financée par les mutuelles ? A mesure que le mouvement se poursuit, les sorties se multiplient dans la presse à propos de recours abusifs aux arrêts médicaux. Une mystérieuse « maladie des grévistes » frapperait ainsi 70 % des agents à l’arrêt affirme-t-on ici, 50 % évoque-t-on ailleurs.

Selon l’administration pénitentiaire, le nombre d’arrêts maladie aurait doublé avec la grève, soit environ 20 % des agents au global (la fonction présente déjà habituellement un taux d’absentéisme anormalement élevé). C’est à peu près ce qu’a compté le directeur de la prison de Forest. A Marche-en-Famenne en revanche, Fréderic De Thier arrive à 30-35 %.

A la demande, notamment, des directeurs de prisons, l’organe de contrôle, Medex, a effectué 294 visites pendant les deux premières semaines de grève. Résultat : le nombre de retour au travail (13) est très, très en deçà des statistiques.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs