Accueil Belgique

Querelles mesquines entre France et Royaume-Uni sur la crise de Calais

Le Premier ministre britannique a publié la lettre qu’il a adressée à Emmanuel Macron sur les réseaux sociaux. La ministre britannique de l’Intérieur est exclue de la réunion de dimanche.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 4 min

Tu provoques mon président ? Je désinvite ta ministre. Deux jours seulement après le naufrage qui a coûté la vie à 27 migrants dans la Manche et alors que France et Royaume-Uni semblaient prêts à accorder leurs violons pour coopérer sereinement sur le dossier, le premier ministre, Boris Johnson, a remis de l’huile sur le feu en publiant sur Twitter la lettre qu’il avait adressée la veille au président français, Emmanuel Macron.

Une missive chargée (en creux) de reproches, se défaussant sur la responsabilité française. Le ministre français de l’Intérieur, Gérard Darmanin, n’a pas tardé à réagir en annulant la venue de son homologue britannique, Priti Patel, dimanche, pour une réunion de travail avec des responsables européens (y compris belges).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs