Accueil Société

Une dose de rappel pour 3 millions de Belges d’ici les fêtes

Les invitations sont envoyées sur base de deux critères : d’abord, l’intervalle depuis la dernière dose qui varie selon les vaccins et puis l’âge. Qvax et Bruvax vont être réactivées.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Société Temps de lecture: 3 min

Trois semaines après avoir décidé d’administrer une dose de rappel à l’ensemble de la population de plus de 18 ans en Belgique, les ministres de la Santé ont tranché ce samedi les derniers arbitrages, lançant officiellement la campagne de rappel. Après les personnes immunodéprimées, les plus de 65 ans et les soignants – soit déjà 1,4 million de personnes – une dose supplémentaire sera administrée à toutes les personnes éligibles d’ici la fin du mois de mars (8 millions de personnes). Si des velléités de prioriser certaines catégories professionnelles comme les professeurs avaient un temps été évoquées, les ministres de la Santé – Frank Vandenbroucke pour le Fédéral, Christie Morreale en Wallonie et Wouter Beke pour la Flandre – ont finalement retenu deux critères pour prioriser l’administration : l’âge et l’intervalle depuis la date de la vaccination complète. « Nous nous sommes basés sur l’avis circonstancié du conseil supérieur de la Santé, explique Christie Morreale, présidente de la CIM Santé.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

41 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, dimanche 28 novembre 2021, 22:44

    Good-WARNING du 27 novembre Tout le monde a compris le pourquoi et l’importance de la vaccination comme moyen de « PREVENTION » par opposition aux médicaments qui sont là pour tenter de « REPARER » le mal : c’est d’une logique élémentaire … Sauf pour les obscurantistes déjà bien répertoriés …dont le célèbre charlatan RC/PCR/PR Peeters ! Son obsession a essayer de nous fourguer ses actions de la firme finlandaise « Therapeutica Borealis » , détenteur des brevets « Ivermectine » fait pitié a voir, puisque cette médication pour traiter la Covid est désavouée par l’OMS elle-même ! Et pour démasquer l’arnaqueur >>> toujours rechercher le « mobile » sous-jacent !

  • Posté par Esquenet Alexandre, dimanche 28 novembre 2021, 21:50

    Obligation vaccinale pour tous sinon ça sera sans moi. Trop facile les 20 pourcents qui n'ont même pas encore pris une dose et qui propagent le virus à crever.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 28 novembre 2021, 16:21

    TG Pe(e)ters

  • Posté par Peeters PR, dimanche 28 novembre 2021, 16:17

    Vive l'ivermectine un traitement efficace contre la covid et pas besoin de rappel tous les 5 mois! https://ivmmeta.com/

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 28 novembre 2021, 23:41

    Si vraiment cette molécule était efficace, peeters, comment t'expliques que Merck qui la produit ne l'exploite pas? Peut être simplement parce qu'ils ont compris que les travaux sur lesquels se base la croyance des ploucs d'extrême droite de ton espèce repose comme toujours sur des faux (https://www.theguardian.com/science/2021/jul/16/huge-study-supporting-ivermectin-as-covid-treatment-withdrawn-over-ethical-concerns https://www.lesoir.be/384770/article/2021-07-19/une-etude-sur-livermectine-invalidee-pour-raisons-ethiques). Ce qui est bien avec l'extrême droite, c'est que l'on sait d'avance que tout ce qu'elle dit est faux et repose sur de la corruption à grande échelle. Une belle pourriture. De la mérule.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs