Accueil Monde Europe

Variant Omicron: des Belges quittent l’Afrique du Sud «comme des criminels»

Les voyageurs en Afrique du Sud, pressés de rentrer chez eux, se démènent pour trouver la formule pour contourner les restrictions tombées en cascade après la découverte annoncée jeudi d’un nouveau variant effrayant du Covid, baptisé Omicron.

Temps de lecture: 2 min

Le regard embué, entre frustration et soulagement, Valérie Leduc quitte le guichet de l’aéroport de Johannesburg un sésame en poche : enfin, une place sur un vol retour vers la Belgique, via Addis Abeba, dans trois jours.

Les voyageurs en Afrique du Sud, pressés de rentrer chez eux, se démènent pour trouver la formule pour contourner les restrictions tombées en cascade après la découverte annoncée jeudi d’un nouveau variant effrayant du Covid, baptisé Omicron.

Cette Belge de 30 ans se pose dans un café du terminal avec son ami Sander Verstraelen et passe en revue leurs dernières 24 heures, ultra-stressantes.

« On avait l’impression d’être des criminels », a raconté la jeune femme à l’AFP. Leur vol initial vers Anvers transitait par Zurich. Or la Suisse a fermé ses portes à tous les non-citoyens en provenance d’Afrique du Sud, même en correspondance.

Leurs nouveaux billets leur ont coûté mille euros chacun.

Au café, d’autres tentent frénétiquement de joindre leurs consulats ou agences de voyage. Ces naufragés échangent anecdotes et prises de portables.

Beaucoup vont transiter via d’autres pays africains comme l’Éthiopie ou la RDC, qui n’ont pas encore mis l’Afrique du Sud au ban, jonglant entre exigences complexes, notamment des tests PCR de dernière minute.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, samedi 27 novembre 2021, 22:19

    Quelle idée aussi de se rendre pour des "vacances reposantes", en ... Afrique du Sud. Par les temps qui courent en plus ? Avec étape retour "incontournable" en Ethiopie (détour "didactique" au Tigré ?) ou en RDC (république démocratique, vraiment ?). Alors qu'on peut se "détendre" et se "dépayser" (pour bien moins cher), à la Baraque de Fraiture, dans les Fagnes, à Trois-Ponts (je conseille avec enthousiasme), ou à Francorchamps/Ster/Hockai, entre autres destinations bien plus proches, d'où l'on peut facilement rentrer, que ce soit en "véhicule automobile" ou même, à pieds. Mais l'attrait de <l'exotisme> bien sûr...

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 28 novembre 2021, 9:19

    Et cerise sur le gâteau, vous ne serez jamais traité "comme des criminels" par les accueillants (pour la plupart) <Tripontains>...

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 28 novembre 2021, 9:14

    Bref, balades pédestres ou cyclistes inoubliables, aussi bien pour les yeux que pour les mollets... Alors, l'Afrique du Sud finalement. Pfffff. :-)

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 28 novembre 2021, 9:11

    Et aussi, les lacs supérieurs du complexe, situés près de "Brume" et ses magnifiques fermettes bâties en moellons du pays. Difficile (impossible) de faire le tour de ces deux zones de stockage par contre, mais quelle vue panoramique "impressionnante" sur toute la région environnante...

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 28 novembre 2021, 9:04

    J'en oubliais la centrale hydroélectrique de Coo/Trois-Ponts, avec son lac inférieur dont on peut faire le tour à pieds (commune de Stavelot), et la centrale elle-même avec ses turbines et alternateurs souterrains (commune de Trois-Ponts).

Plus de commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une