Accueil Belgique Politique

Quelque chose ne tourne pas rond dans notre Royaume

La Belgique, Etat défaillant? L’idée circule de plus en plus. Trois patrons nous ont adressé une lettre ouverte. Les dysfonctionnements belges sont nombreux, leurs causes souvent structurelles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 5 min

Six mois, déjà, que la Belgique détériore son image à coups de dysfonctionnements… Mi-novembre, la planète entière fait connaissance avec le « Molenbeekistan, base arrière du djihadisme mondial ». Suivra le lockdown, qui paralyse la capitale de l’Europe six jours durant, pour une « simple » menace d’attentat. Depuis, cela va de mal en pis : les tunnels bruxellois s’effritent puis s’effondrent, les musées prennent l’eau, le RER enchaîne les retards, les centrales nucléaires s’arrêtent… Jusqu’aux attentats en filigrane desquels se dessine, déjà, le manque d’efficacité d’une série de départements, sans parler du redémarrage chaotique de l’aéroport. Et, comme si ça ne suffisait pas, voilà que le monde pénitentiaire s’enfonce dans une crise profonde, que les magistrats menacent de ne plus rendre Justice «  dans un Etat voyou  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par STEPHEN HURNER, samedi 21 mai 2016, 13:22

    Il est vrai que la Belgique souffre de sa particratie, son clientélisme, ses politiciens médiocres et elle mérite une mise au pas. Le gouvernement Michel est une catastrophe mais comme tous les autres .Se baser sur le fait que le marché prête a des taux d'intérêts négatifs a la Belgique est une erreur d'incompétents. Bon venez vivre en France et notamment a Nice : la Belgique est encore un paradis par rapport à ce qui se passe en France !

  • Posté par Jean Detilloux, jeudi 19 mai 2016, 16:24

    Ci n'èst rin dèl dîre...

  • Posté par Eric Lavenne, mercredi 18 mai 2016, 12:58

    Mais au fait, si nos politiques (mais alors tous) descendaient de leur(s) nuages et se mettaient à SIMPLIFIER leur(s) structures ,et à entendre et surtout comprendre l'article ci dessus :sans doute y verrait-on un avenir NON absent ou NON irréel; ce serait déjà fortement( "moins pire"). !

  • Posté par Eric Lavenne, mercredi 18 mai 2016, 10:50

    Exact ;mais un royaume féodal ,implique également de facto les "serfs". Et les serfs "c'est nous tous" sauf "chaque seigneur local et son entourage "parasitaire" de "cliens"(notion très très ancienne déjà). Pour tout dire ,je suis fortement en accord avec l'article ci dessus.

  • Posté par Paul Lemaire, mercredi 18 mai 2016, 8:46

    Notre royaume n'est pas fédéral mais plutôt FEODAL. Chaque seigneur local tente d'y préserver ses prérogatives et d'en acquérir de nouvelles, ce qui provoque une dilution du pouvoir et plus personne n'est responsable de quoi que ce soit.

Aussi en Politique

Nucléaire: la Vivaldi se réaligne sur les négociations avec Engie

Après le tumulte autour d’une possible majorité alternative visant à relancer toutes les centrales en Belgique, les partenaires Vivaldi – à commencer par le MR – se reconcentrent, au moins provisoirement, sur les négociations avec Engie pour le maintien de deux réacteurs : « L’objectif est de conclure avant le 31 décembre. »

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs