Accueil Économie Entreprises

Aéroport de Charleroi: déjà deux sociétés intéressées par le projet de démantèlement d’avions

Le plan de relance wallon prévoit la création d’une usine de démantèlement d’avions à Charleroi. Si l’appel d’offres ne sera lancé qu’en 2022, l’intérêt ne manque pas.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

La création d’une unité de démantèlement d’avions fait partie du plan de relance wallon validé par l’Europe. Jean-Luc Crucke (MR), ministre wallon des Aéroports a confirmé le projet début juillet, en dégageant un budget de 39 millions, divisé en deux appels d’offres distincts. Si ceux-ci seront lancés début 2022, plusieurs candidats se sont déjà montrés fortement intéressés, notamment la multinationale française de l’environnement Véolia et un conglomérat qui comprend Cometsambre, Wanty-Gobert et Sabena Aerospace (partenaire de la Sabca), dont le patron fait partie du conseil d’administration de l’aéroport carolo. Une fois l’appel d’offres lancé, il ne faudra pas traîner. Le projet bénéficiant des fonds européens pour la reprise et la résilience (FRR), il faut qu’il soit opérationnel en 2026, au risque de voir les subsides s’envoler.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs