Accueil Monde Afrique

Congo Hold-up: le «contrat du siècle» entaché par une corruption à échelle industrielle

L’enquête « Congo-Hold-up » démontre la corruption massive du régime Kabila par les intérêts chinois, en marge du mégacontrat « minerais contre infrastructures ». Alors même que ce « contrat du siècle » est unanimement considéré comme un fiasco pour les Congolais. Des millions ont terminé dans la poche d’hommes d’affaires belges, entre autres.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

Peut-on faire entrer 2,5 millions de dollars dans une valise ? Ou un sac ? L’intermédiaire chinois « David » Du Wei prouve que oui. Le 5 juillet 2018, il sort de la banque BGFI de Kinshasa avec 13.624 billets de cent dollars, 10.001 billets de cinquante et 43.000 petites coupures.

Du Wei vient de vider définitivement les comptes de sa société, Congo Construction Company (CCC). L’exploit n’est pas mince, puisque ces comptes sont théoriquement gelés par le service compliance de la banque gabonaise, qui soupçonnait des irrégularités. La BGFI avait donc interdiction de laisser filer ces millions.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, lundi 29 novembre 2021, 20:34

    Super travail. La corruption de quelle contrée ou pays soit-elle est de première importance contrairement à ce que disent certains commentaires. La corruption, ce sont des hopitaux en moins, de l'argent pour le peuple en moins, des écoles non construites, des aides aux plus démunis rendues impossibles.

  • Posté par L. D., lundi 29 novembre 2021, 17:28

    Comme tous les "papers", du buzz pour aveugler l'opinion. Nous avons des problèmes plus importants que ça

  • Posté par Raspe Eric, mardi 30 novembre 2021, 8:53

    Vous?

  • Posté par Fontesse Philippe, lundi 29 novembre 2021, 11:17

    Et c'est peut être mieux chez nous, il y a aussi des magouilles en Belgique, des gros bonnets de tout bord qui en profitent et la population qui trinque. Toutes les industries et autres qui appartenaient à l'état belge ou à de gros bonnets ont été vendu donc l'économie belge dépend en grosse partie des étrangers sans que l'état n'ai son mot à dire et nous en payons les conséquences.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, lundi 29 novembre 2021, 8:22

    L'occasion est trop belle pour critiquer les Chinois. En attendant, essayez d'enquêter sur ce que FMI et autres Banque mondiale ont fait comme dégâts dans les pays dits en voie de développement. La Chine est une sainte en comparaison.

Plus de commentaires

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs