Accueil Monde Union européenne

Variant omicron: une clause du contrat entre l’Union européenne et Pfizer dévoilée

Dans son contrat avec Pfizer, l’Union européenne avait prévu une clause en cas d’émergence d’un nouveau variant du coronavirus.

Temps de lecture: 1 min

Une « course contre la montre » est engagée pour analyser le nouveau variant omicron du coronavirus et comprendre s’il faut adapter les vaccins, a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, dimanche à Riga, appelant les populations à prendre des précautions pour donner aux scientifiques le temps d’analyser le nouveau variant.

« Scientifiques et fabricants ont besoin de deux à trois semaines pour avoir une vision complète des caractéristiques des mutations de ce variant omicron », a-t-elle ajouté.

« Nous devons gagner du temps », a-t-elle poursuivi, appelant les populations à se faire vacciner, à porter le masque et à respecter la distanciation nécessaire.

Elle a indiqué qu’un contrat signé cet été par la Commission européenne avec BioNTech-Pfizer pour 1,8 milliard de doses de vaccin comprenait une clause prévoyant le cas d’un variant échappant au vaccin existant.

Par cette clause, le laboratoire s’engage alors à être en mesure d’adapter son vaccin dans les 100 jours, a-t-elle affirmé.

Le nouveau variant, dont l’identification a été annoncée jeudi en Afrique du Sud, s’est répandu dans nombre de pays, suscitant une inquiétude croissante notamment en Europe.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Claude Dubois, lundi 29 novembre 2021, 10:13

    Le variant sud-africain est déjà connu depuis des mois. Pourquoi VOn der leyen ne demande pas plus tôt aux laboratoires Pfyzer l'adaptation de son fameux vaccin. Hypocrisie , intérêts ??? Cela ne m'empêche pas d'être pour la vaccination, mais avec un questionnement.

  • Posté par Istasse Bernard, lundi 29 novembre 2021, 0:00

    De qui se moque-t-on ? ou la "guerre cognitive" ? Un nouveau variant du coronavirus fait trembler le monde (LE SOIR) Dr Angelique Coetzee, the South African doctor who first spotted the new Covid variant Omicron, says the patients seen so far have had "extremely mild symptoms" - but more time is needed before we know the seriousness of the disease for vulnerable people. (BBC News)

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 28 novembre 2021, 22:41

    TG Pe(e)eters

  • Posté par Peeters PR, dimanche 28 novembre 2021, 20:24

    Désormais on possède un outil pour mesurer la CONNERIE... C'est l'ECHELLE de PFIZER graduée en nombre de doses.

  • Posté par Bertrand Christophe, dimanche 28 novembre 2021, 20:20

    Jean Marie Staquet . en quoi l'Europe se mêle --t-elle de tout ? Quand elle n'agit pas , vous la raillez , quand elle agit vous la moquez . Et dans le cas d'espèce ( les vaccins ) , heureusement pour nous et pour les petits pays que " l'Europe " avait acheté ces vaccins. Sinon à part cela , dans votre Hongrie , l'enquête sur les conditions d'achat et le prix exhorbitant des vaccins hors UE pro gresse un peu ?

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs