Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: au moins 5.000 personnes à la manifestation contre les violences faites aux femmes

Depuis 2017, chaque année à la fin novembre, une telle manifestation nationale est organisée pour « faire bouger les lignes » et pousser les pouvoirs publics à assumer pleinement leurs responsabilités dans la lutte contre les violences à l’égard du sexe féminin.

Temps de lecture: 2 min

Entre 5.000 et 8.000 personnes étaient présentes, dimanche après-midi à Bruxelles, à la manifestation contre les violences faites aux femmes, selon l’organisateur. Depuis 2017, chaque année à la fin novembre, une telle manifestation nationale est organisée pour « faire bouger les lignes » et pousser les pouvoirs publics à assumer pleinement leurs responsabilités dans la lutte contre les violences à l’égard du sexe féminin.

La plateforme Mirabal Belgium, qui rassemble diverses associations féministes, avait appelé à manifester, au Mont des Arts à Bruxelles, contre les violences spécialement dirigées contre les femmes. Dès 12h, et jusqu’à 17h, des stands de différentes associations étaient déployés sur place pour informer les citoyens sur la situation actuelle de ce phénomène particulier de violence, et pour évoquer les solutions, les aides et les projets de réforme. A 13h, une marche s’est élancée du Mont des Arts, pour une boucle de 5 kilomètres à travers la ville.

« Le plus important, c’est surtout ce qu’on fait toute l’année pour maintenir la pression sur les pouvoirs politiques et renverser le rapport de force », a commenté Céline Caudron, coordinatrice nationale du réseau Vie Féminine.

Vendredi, la secrétaire d’Etat à l’Egalité des genres, Sarah Schlitz, a lancé son plan d’action national de violences basées sur le genre, avec l’objectif « zéro féminicide ». Pour Céline Caudron, ce plan est appréciable. « Il est cohérent, mais il n’y a pas de ligne budgétaire et c’est un problème », a-t-elle toutefois déploré.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Mauer Marc, lundi 29 novembre 2021, 21:28

    Comme il est fatiguant de voir ces femelles agressives revendiquer l’usufruit exclusif des violences à caractère sexuel ! Les études montrent que 40% des agressions concernent des jeunes, mais ceux-ci semblent ne pas compter.

  • Posté par L. D., lundi 29 novembre 2021, 18:15

    Pas de respect des mesures Madame la secrétaire d'état. Bien sûr tout le st permis pour les kmers verts.

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 28 novembre 2021, 22:44

    Et les violences faites aux hommes? Ah oui, elles sont souvent à caractère plus psychologique. Mais elles sont AU MOINS aussi graves et aussi lourdes de conséquences profondes et durables.

  • Posté par Mauer Marc, lundi 29 novembre 2021, 21:33

    @delflandre Catherine : toi tu sais qu’un phénomène qui n’est pris en compte nulle part serait bien moins courant que … on ne sait pas quoi.

  • Posté par Mauer Marc, lundi 29 novembre 2021, 21:33

    @delflandre Catherine : toi tu sais qu’un phénomène qui n’est pris en compte nulle part serait bien moins courant que … on ne sait pas quoi.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo