Accueil Sports Football Football belge Standard

«Nous n’évoluons pas en équipe»: le Standard a pris l’eau à Gand...

Le Standard a sombré sur la pelouse de Gand. Une désillusion, une de plus, au cours d’une saison de plus en plus morose. Parce que rien ne fonctionne.

Temps de lecture: 2 min

Comme si le groupe n’arrivait pas à se trouver, voire s’entendre. « Il y avait trop de manquements. Et quand cela ne va dans aucun secteur, tu le paies cash ». Hugo Siquet a tout résumé. Les Rouches ont pris l’eau sur un terrain détrempé. Une faillite collective, face à un adversaire plus fort. Tout simplement. « Nous savions que Gand allait pratiquer un jeu direct, basé sur le physique. Nous n’avons pas réussi à le contrer car personne n’était vraiment dedans. C’est malheureux, surtout après une première période pas trop mauvaise au vu des circonstances ». Quarante-cinq minutes initiales moins négatives, mais tout de même insuffisantes. Dans l’impact, et l’envie. Pour réagir, il a fallu des gifles. Trois au total. « Je ne comprends pas pourquoi nous avons attendu ce moment pour prendre conscience que nous pouvions peut-être prendre des points ici », peste Aron Dönnum. « Le sentiment qui prédomine est forcément mauvais, même si nous venons d’affronter un adversaire très solide. Vivement le prochain match pour se remettre en selle ».

« Retrouver la mentalité affichée à Bruges »

Contre le Beerschot, ce jeudi en Coupe de Belgique. Une partie importante à bien des égards. Tant pour la confiance que les objectifs. « Il faudra jouer autrement, c’est une certitude », reprend Hugo. « En ce moment, le sort s’acharne un peu sur nous. Maintenant, tout ne peut pas être remis sur le compte de la chance. Notre foot n’est pas bon, alors que nous avions prouvé à Bruges ce dont nous étions capables. Pour prendre des points, il va falloir retrouver la mentalité affichée ce jour-là ». Et surtout, se battre les uns pour les autres. Quand le bateau tangue, personne ne semble en mesure de le remettre à flots. Un capitaine est appelé rapidement à bord. « Nous n’évoluons pas en équipe », précise Kostas Laifis. « Nous en avons les moyens mais nous ne les utilisons pas correctement. Cette défaite fait mal, surtout après la victoire tant attendue de la semaine dernière. Encore une fois, il va falloir se remettre au boulot. Et vite ». Pour ne plus se faire marcher dessus. Ou, du moins, éviter de plier trop rapidement. « Cette prestation n’était pas bonne, ne nous voilons pas la face », conclut Laurent Henkinet. « Mais ne nous arrêtons pas sur cela. Il faut se relever ». Facile à dire…

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir