Pourquoi l'assureur Baloise Insurance et le gestionnaire d'actifs BlackRock collaborent-ils ?

La compagnie d'assurance Baloise Insurance et le gestionnaire d'actifs BlackRock collaborent dans les assurances d'investissement (branche 23), très populaires en Belgique. Les deux entreprises vont élaborer une offre transparente correspondant au mieux au profil de risque de leurs clients.

L'assurance-placement (branche 23) est très populaire en Belgique. Elle conjugue les caractéristiques de l'assurance-vie à un investissement. Les primes versées à votre assureur sont investies dans des fonds d'investissement, qui à leur tour investissent dans des actions, des obligations, l'immobilier ou d'autres instruments financiers. En fonction de votre situation, vous pouvez bénéficier d'un avantage fiscal si les primes sont versées dans un plan d'épargne-pension ou d'épargne à long terme. Et contrairement aux fonds d'investissement classiques des banques, vous ne devez payer ni taxe boursière ni précompte mobilier.

L'embarras du choix

La sélection des fonds de la branche 23 dans lesquels vous devriez investir repose sur votre profil d'investissement, qui définit le risque que vous pouvez et voulez prendre. Un profil dynamique peut investir davantage dans des fonds d'actions ; le risque de perdre tout ou partie de l'investissement est plus grand, mais le rendement potentiel est à l'avenant. Le courtier ou conseiller financier doit s'assurer que votre portefeuille d'investissement correspond à votre profil d'investissement. Il vous recommandera les fonds adaptés et vous indiquera quand il est temps d'en modifier la composition. Cependant, dans la majorité des cas, c'est à l'investisseur individuel de prendre la décision, explique Yoni Jennes, vice-président chez le gestionnaire de patrimoine BlackRock. « Sur le marché belge de l'assurance, c'est généralement le client qui décide, sur la base des conseils de son courtier ou de son conseiller. »

Inefficacité de la gestion individuelle

Dans cette approche, le conseiller ou courtier doit également jouer le rôle de gestionnaire d'actifs : suivre l'évolution et les performances des fonds, vérifier si la pondération des différentes catégories est toujours adaptée au profil de risque de chaque client, identifier les opportunités qui se présentent et conseiller individuellement chaque client. « On perd parfois un temps précieux, explique Yoni Jennes. Supposons un conseiller avec 200 clients qui recommande de vendre un fonds donné. Il va lui falloir un certain temps pour contacter tout le monde. Certains clients veulent prendre le temps de réfléchir, d'autres réagissent trop tard... Les pertes peuvent donc s'accumuler. Et inversement, les investisseurs vont parfois passer à côté d’une plus-value en se positionnant trop tard. »

« Étant donné que chaque investisseur décide individuellement, on se retrouve aussi avec des dizaines de portefeuilles différents pour des clients qui ont en fait le même profil. Pour 100 clients au profil dynamique, on obtient ainsi 100 résultats différents. Même un excellent conseiller qui fait toujours les bonnes recommandations au bon moment ne dispose jamais du portefeuille idéal pour tous ses clients », poursuit Yoni Jennes.

Par ailleurs, il s'avère que les investisseurs individuels ne sont pas toujours satisfaits de cette approche. « Les chercheurs de la Chaire Baloise Insurance pour le Bien-être financier à la KU Leuven1 ont constaté que les investisseurs ordinaires trouvaient les informations qu'ils recevaient trop complexes, explique Jeroen Monten, Sales Manager chez l'assureur Baloise Insurance. D'après une étude d'U-Sentric2, une spin-off de la faculté de sociologie de la KU Leuven, l'investisseur ordinaire ne s'y retrouve pas dans la pléthore d'instruments d'investissement proposés. »

Portefeuilles modèles

Pour résoudre ce problème pour les clients et les conseillers, Baloise Insurance s'est tournée vers BlackRock, le plus grand gestionnaire d'actifs au monde. BlackRock a recommandé de travailler avec des portefeuilles modèles, également appelés fonds profilés. « Le portefeuille modèle est un fonds d'investissement qui investit dans des fonds sous-jacents, explique Yoni Jennes. La composition du portefeuille modèle correspond au profil de risque de l'investisseur individuel, par exemple dynamique, neutre ou défensif. Un fonds profilé dynamique investira ainsi davantage en actions. Principal avantage pour l'investisseur individuel : une gestion active du portefeuille modèle par un gestionnaire d'actifs. La composition est adaptée chaque fois que c'est nécessaire pour aligner le portefeuille modèle sur le profil de risque. Par exemple, lorsque le cours des actions baisse, les portefeuilles défensifs réduisent leur exposition aux actions. L'investisseur individuel est donc assuré de toujours avoir un portefeuille optimisé selon son profil. »

Jeroen Monten ajoute que les portefeuilles modèles présentent également des avantages pour le courtier et le conseiller. « Imaginons que vous devez suivre une vingtaine de fonds d'investissement pour pouvoir toujours prodiguer des conseils sur mesure à vos clients. Cela prend énormément de temps. L'ajustement d'un portefeuille implique également des opérations administratives, il faut tenir compte d'une réglementation qui ne fait que durcir. Si vous pouvez réduire le temps que vous y consacrez, il vous restera plus de temps pour vous occuper réellement de vos clients. » Selon une étude de State Street Global Advisors3, l'utilisation de portefeuilles modèles se traduit par une plus grande satisfaction des clients.

Les fonds profilés élaborés par BlackRock investissent dans des ETF (Exchange-Traded Funds), également appelés 'trackers'. « Avec l'ETF, vous investissez dans un fonds qui, à son tour, investit dans les actions ou obligations d'un indice déterminé, avec l'objectif de suivre cet indice de référence, poursuit Yoni Jennes. « Les frais de gestion sont ainsi plus faibles que pour les fonds d'investissement classiques, alors qu'on réalise un rendement comparable à celui du marché dans son ensemble. »

La faible structure des coûts est l'une des raisons pour lesquelles l'assureur Baloise Insurance a choisi les portefeuilles modèles de BlackRock, selon Jeroen Monten. « Avec les portefeuilles modèles, les frais de gestion (composante assurance comprise) sont d'environ 2 % pour une assurance-investissement de la branche 23, soit près d'un point de pourcentage de moins que la moyenne du marché, qui se situe autour de 3 %. » Un pour cent, cela semble peu, mais sur la durée de vie d'un investissement dans la branche 23, la différence est notable en termes de rendement.

1 www.kuleuven.be/mecenaat/leerstoelen/feb/baloise-insurance-leerstoel-voor-financieel-welzijn
2 U-Sentric, “Strategische segmentatie oefening Baloise Insurance”, Leuven – Antwerpen, 2020.
3 www.jhinvestments.com/viewpoints/portfolio-construction/model-behavior-driving-forces-behind-model-portfolios

Vous voulez en savoir plus sur l'investissement avec des portefeuilles modèles ? Prenez rendez-vous avec votre courtier. Cliquez ici pour trouver votre courtier Baloise Insurance le plus proche.

La Une Le fil info Partager
Sommaire