Accueil Sports Football Football belge Division 1B

Excel Mouscron: les joueurs partent en grève, le président n’a pas rassuré

Le président Patrick Declerck est allé à la rencontre du groupe, des employés et des bénévoles. Ceux-ci espéraient recevoir des garanties sur l’avenir. Les joueurs ont dû rapidement couper court à la discussion…

Temps de lecture: 3 min

La joie et la belle communion avec les supporters qui ont suivi la victoire au caractère ont rapidement été balayées par la colère et l’incompréhension qui ont découlé d’une discussion surréaliste avec le président Patrick Declerck. Celui-ci n’a pas hésité non plus à reprocher à la presse de mettre à mal des pistes de reprise… Face aux joueurs et au staff, le président a tout d’abord expliqué que les salaires seraient honorés dans les jours à venir et que les émoluments liés au mois de novembre pourraient tomber à la fin du mois de décembre ! Aucune garantie donc pour l’avenir financier du club, qui dépend du bon vouloir de Gérard Lopez, qui serait enclin à arranger la situation pécuniaire du club sur fonds propres…

« Tout le monde allume notre actionnaire, mais si nous en sommes là, c’est à cause de Lille qui refuse de payer deux millions d’euros », a indiqué Patrick Declerck, à un groupe choqué par son attitude. Il a également répété le fait qu’il n’avait jamais touché un centime depuis sa prise de fonctions. Lors de cette réunion qui n’a absolument pas rassuré les joueurs, ni le staff et les employés, il a aussi été dit que l’argent attendu pour le paiement des salaires n’était pas arrivé à bon port car les banques ne veulent plus travailler avec les clubs de foot… Un argument qui laisse circonspect. Est-ce la vérité ou est-ce une énième manœuvre pour gagner du temps ? Seul l’actionnaire majoritaire a la réponse. Le président s’est aussi offusqué des menaces des joueurs qui songent à faire grève. Il a d’ailleurs mis le groupe en garde par rapport à cette attitude vis-à-vis de l’actionnaire majoritaire, qui froncerait les sourcils si les joueurs venaient à passer à l’acte.

Rendez-vous mardi avec leur syndicat

Mis au repos ce lundi, le groupe a cependant décidé de ne pas s’entraîner mardi. Responsable syndical chez Acv CSC united athletes, Sébastien Stassin est attendu mardi au Canonnier pour rencontrer les joueurs. Ces derniers ne reprendront le chemin des entraînements que si une preuve de virement leur est apportée. Ancien directeur général et toujours lié au giron de Gérard Lopez, Paul Allaerts a quant à lui été contacté par les joueurs.

Mais l’ancien dirigeant, qui a quitté le navire avant qu’il ne coule, renvoie systématiquement la balle aux gens restés en place. Toutes les personnes liées à l’Excel ont pris un sérieux coup sur la tête dimanche soir. Piet Huys, véritable cheville ouvrière dans les bureaux, a par ailleurs remis sa démission. À noter encore que les joueurs ont insisté auprès de leur direction pour que les salaires des employés soient payés en priorité. Ce qui a été fait, selon nos informations, ce lundi matin.

Une attitude qui en dit long sur la mentalité et l’attitude du groupe dirigé par José Jeunechamps. Plusieurs joueurs sont suivis de près par d’autres formations. Si aucune garantie financière n’est apportée dans les jours à venir, ils partiront dès le mois de janvier.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Division 1B

Décodage John Textor, du cinéma au stade Machtens

L’homme d’affaires américain de 56 ans, qui a fait fortune dans l’industrie du cinéma et de la technologie, est aussi co-propriétaire de Crystal Palace (Premier League anglaise) et actionnaire majoritaire de Botafogo (deuxième division brésilienne).

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir