Accueil Société Régions Wallonie

Un centre mémoriel pour se souvenir du 22 août 1914 à Rossignol

Un centre mémoriel vient d’être inauguré dans le parc du château de Rossignol (Tintigny), un élément du projet « Land of Memory » qui est soutenu par le programme Interreg Grande Région.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La bataille du 22 août 1914, appelée Bataille des Frontières, fut pour l’armée française la plus meurtrière de tous les temps. Rien qu’à Rossignol, 11.900 soldats ont ce jour-là été mis hors de combat (tués, blessés ou faits prisonniers), dont environ 7.000 tués, pour 3.500 Allemands dont 1.500 tués. Sans parler des civils, Rossignol étant un véritable village martyr. 125 civils accusés d’avoir tiré sur les Allemands ont ainsi été capturés pour être fusillés le 26 août à Arlon, alors que le village n’était plus qu’une ruine.

Dans cette commune de Tintigny, la bataille de Bellefontaine fut aussi un autre carnage avec 550 soldats français tués et 500 Allemands. Quant aux combats de Saint-Vincent, il se solde par 1.500 soldats français mis hors combat. La Bataille des Frontières restera donc à jamais dans les mémoires avec un bilan humain catastrophique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs